•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections Saskatchewan : les verts et les libéraux ont été blanchis

Victor Lau Ryan Bater débat chefs Saskatchewan

Le chef du Parti vert, Victor Lau, et le chef libéral Ryan Bater ne participeront pas au débat des chefs en Saskatchewan

Photo : Dani Mario/Kathy Fitzpatrick/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est une troisième élection sans victoire pour les candidats du Parti libéral de la Saskatchewan. Le parti, qui avait présenté des candidats dans seulement neuf circonscriptions, a aussi marqué un recul dans les suffrages exprimés.

Le chef des libéraux de la Saskatchewan, Ryan Bater, aurait aimé accéder au Palais législatif de Regina en gagnant sa circonscription des Battlefords.

Il y a été battu par le candidat Herb Cox, du Parti Saskatchewanais, qui a récolté 51 % de la faveur populaire. Le néo-démocrate Len Taylor, un ancien ministre de la Santé, a obtenu 35,7 % des voix, contre 11,8 % pour Ryan Bater.

Malgré cette défaite écrasante, ce dernier estime qu'il a tout fait pour l'emporter. La performance personnelle du chef libéral dépasse quand même celle du parti à l'échelle de la province. Les libéraux n'ont réussi à récolter que 1 % des suffrages exprimés en Saskatchewan, alors qu'ils avaient obtenu 9 % des votes lors des élections de 2007.

Les libéraux n'ont pas élu un seul député provincial depuis 1999.

Pour l'analyste politique Stephen Kenny, de l'Université de Regina, cette cuisante défaite représente le dernier clou enfoncé dans le cercueil du parti. Stephen Kenny est d'avis que les anciens partisans libéraux en Saskatchewan se sont tournés définitivement vers le Parti saskatchewanais. Dominic Liboiron, observateur de la scène politique en Saskatchewan, estime pour sa part que la défaite du chef libéral Ryan Bater pourrait décourager beaucoup de jeunes de faire le saut en politique.

Malgré sa défaite, Ryan Bator a affirmé qu'il souhaite rester chef libéral, si son parti le veut bien.

Plus de voix pour les verts, dont la voix demeure marginale

Le Parti vert, qui a présenté des candidats dans l'ensemble des 58 circonscriptions de la province, a vu ses appuis augmenter en Saskatchewan, même si aucun de ses candidats n'a été porté au pouvoir.

Nathan Sgrazzutti, un jeune candidat de 19 ans, a cependant été très brièvement en avance dans Regina Nord-Est. Il n'a toutefois eu aucune chance face à Kevin Doherty, du Parti saskatchewanais, qui a remporté une victoire décisive. Au final, Nathan Sgrazzutti n'aura récolté que 165 voix, contre plus de 4000 pour Kevin Doherty et 2645 pour Dwayne Yasinowski, du NPD.

Seulement 3 % des électeurs ont voté pour les troupes du chef des verts, Victor Lau, qui n'a pas réussi à se faire élire dans la circonscription de Regina Douglas Park. En début de campagne, Victor Lau avait affirmé qu'il était dans la course pour former le prochain gouvernement.

En 2007, son parti avait récolté 2 % des voix.

Le Parti conservateur et le Parti de l'indépendance de l'Ouest étaient aussi dans la course, avec respectivement cinq et deux candidats, qui ont tous mordu la poussière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !