•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Éric Lamaze et Hickstead

Éric Lamaze et Hickstead

Photo : La Presse canadienne / Bruno De Lorenzo

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est encore le choc. La mort d'Hickstead, l'étalon du Canadien Éric Lamaze, a laissé pantois le monde des sports équestres.

Sa mort en direct dimanche, sous les projecteurs de la Coupe du monde de Vérone en Italie, est source de grand chagrin bien sûr, mais aussi d'incompréhension.

« C'est un choc dans notre monde, a dit lundi au microphone de C'est bien meilleur le matin le cavalier Mario Deslauriers, adversaire de Lamaze. C'était la première fois de ma vie que je voyais un cheval mourir en piste après avoir complété son parcours. »

Hickstead avait 15 ans. Son âge a-t-il quelque chose à voir avec son décès? Mario Deslauriers pense que non, d'autant plus que le cheval avait la forme.

« C'est un cheval qui était au sommet de sa carrière, il était très en forme. Éric avait un plan qui fonctionnait très bien pour Hickstead. »

« La dernière fois que je l'ai vu, c'était au Masters Spruce Meadows de Calgary (début septembre), où il a gagné. Il était tellement meilleur que les autres, c'était facile à voir. Il avait eu un bon repos après. »

Avec Hickstead, Lamaze devait défendre son titre olympique aux sauts d'obstacles aux Jeux de Londres. Le duo avait aussi ses yeux sur l'épreuve par équipe, qui lui avait donné l'argent à Pékin.

Le doublé saut d'obstacles/épreuve par équipe était dans l'univers des possibles en Angleterre, un exploit jamais réalisé en plus d'un siècle aux Jeux.

Maintenant qu'il a perdu sa monture, que fera Lamaze aux Jeux olympiques? Pour Mario Deslauriers, un flou demeure à cet effet.

« Éric est le meilleur cavalier au monde. Mais dans notre sport, on dit que 80 % du travail revient au cheval. Il y a d'autres chevaux et Éric est capable de se relever. C'est quand même très difficile pour lui parce qu'il a perdu son meilleur ami. »

Éric Lamaze participera à une conférence de presse mercredi matin à Toronto, dans le cadre du Royal Winter Fair, une foire agricole qui présente un concours hippique d'envergure. Lamaze faisait partie de la liste des inscrits pour le Grand Prix, mercredi soir, mais non Hickstead. Étant donné les circonstances tragiques, le Montréalais ne devrait plus prendre part à la compétition.

Cependant, une cérémonie en l'honneur d'Hickstead sera organisée mercredi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !