•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Winnipeg identifie le problème à la base du déversement d'eaux usées

Depuis le 7 octobre, des millions de litres d'eau partiellement traitée sortent de la station d'épuration du sud de Winnipeg.
Depuis le 7 octobre, des millions de litres d'eau partiellement traitée sortent de la station d'épuration du sud de Winnipeg.
Radio-Canada

Les ingénieurs de la Ville de Winnipeg savent maintenant pourquoi des millions de litres d'eaux usées se déversent dans la rivière Rouge depuis près d'un mois.

Le problème vient de bactéries filamenteuses qui se trouvent en trop grande quantité dans l'usine de traitement des eaux usées de Winnipeg.

Les autorités commenceront un traitement au chlore en fin de semaine ou au plus tard lundi, pour tenter de réduire la quantité de cette mauvaise bactérie. Toutefois, cela pourrait prendre plusieurs semaines avant que la situation ne revienne à la normale.

La Ville ne sait toujours pourquoi la bactérie a proliféré dans cette usine et indique qu'elle ne le saura peut-être jamais.

Depuis le 7 octobre, plus de 1,5 million de mètres cubes d'eaux partiellement traitées s'échappent de l'usine de traitement du sud de la ville, soit 50 000 mètres cubes par jour.

Les ingénieurs de la Ville de Winnipeg ont prélevé jeudi des échantillons d'eau de la rivière Rouge afin d'en analyser la qualité. Les résultats devraient être disponibles la semaine prochaine.

Jeudi, le ministère de la Conservation a blâmé les autorités municipales pour avoir tardé à l'informer du problème à cette usine de traitement des eaux usées.

Pour l'heure, la Ville n'a publié aucune recommandation aux résidents de Winnipeg, si ce n'est de ne pas entrer en contact avec les eaux de la rivière et si c'est le cas, de bien se laver.

Manitoba

Environnement