•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dirigeants de Cooke Aquaculture au banc des accusés

Saumon

Un élevage de saumon dans la baie de Fundy (archives).

Radio-Canada

Onze accusations liées à l'utilisation de pesticides pèsent sur l'entreprise d'élevage de saumon Cooke Aquaculture, au Nouveau-Brunswick, et trois de ses hauts dirigeants.

Le président-directeur général Glen Cooke, le vice-président Michael Smurda et le gestionnaire Randall Griffin, ainsi qu'une filiale de l'entreprise, Kelly Cove Salmon, sont accusés de rejet de substance illégale.

Une enquête avait été lancée après la découverte de centaines de homards morts sur les côtes de Deer Island et de Grand Manan, en 2009.

Robert Robichaud, d'Environnement Canada, souligne que ces accusations peuvent entraîner des amendes sévères. « Les peines en ce qui concerne ce genre d'amendes, peuvent aller jusqu'à 1 million de dollars par infraction. En cas de récidive, encore une fois jusqu'à 1 million de dollars, ou trois ans d'emprisonnement, ou les deux », précise M. Robichaud.

La première audience de la cour relative à ces accusations se tiendra le 13 décembre, à St. Stephen.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Acadie

Justice