•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les indépendantistes unis le temps d'une marche

Pauline Marois, Bernard Landry et Françoise David prenaient part à la manifestation
Pauline Marois, Françoise David et Bernard Landry prenaient part à la manifestation Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Des centaines de souverainistes ont mis de côté leurs différends et se sont rassemblés samedi, au centre-ville de Montréal, dans une grande marche pour l'indépendance du Québec.

Entourée de plusieurs membres de son caucus, la chef du Parti québécois prenait part à l'événement organisé par le réseau Cap sur l'indépendance, qui regroupe 22 mouvements indépendantistes et nationalistes.

Interrogée sur ce qu'elle éprouve après la fronde de députés qui ont menacé son leadership, Pauline Marois a répondu : « Beaucoup de résilience. Vous savez, j'ai surtout de grandes convictions, je suis persuadée qu'un jour, le Québec sera indépendant, je le souhaiterais le plus tôt possible. »

Aujourd'hui, c'est un encouragement à tous ceux et celles qui continuent à croire à ce projet de pays, et je suis la chef du Parti québécois qui est un parti qui milite essentiellement pour faire en sorte que le Québec arrive.

Pauline Marois

Ont aussi participé à la marche les députés péquistes démissionnaires Pierre Curzi, Lisette Lapointe, Louise Beaudoin et Jean-Martin Aussant, les aspirants à la direction du Bloc québécois, la porte-parole de Québec solidaire Françoise David, ainsi que l'ancien premier ministre du Québec Bernard Landry. Ce dernier a mis en garde les Québécois contre la menace que représente le statut du Québec au sein du Canada.

C'est un message que j'envoie humblement à la nation québécoise. Cette nation est à risque si elle ne règle pas ce problème fondamental de son indépendance.

Bernard Landry

Si le coordonnateur de Cap sur l'indépendance Gilbert Paquette parlait une marche « unitaire et rassembleuse », la manifestation se déroulait sur fond de crise au PQ. Jeudi, plusieurs députés péquistes auraient ouvertement demandé le départ de Pauline Marois, qui entend cependant rester en poste.

Cap sur l'indépendance a également lié la marche à la défense des indignés et a appelé ces derniers à se joindre aux souverainistes.

La manifestation a commencé vers 13 h 30 à la place du Canada, rebaptisée symboliquement « place de l'Indépendance », et s'est terminée au Champ-de-Mars, derrière l'hôtel de ville de Montréal où plusieurs orateurs se sont exprimés. Le membre du groupe Loco Locass Sébastien Ricard et la comédienne Catherine Dorion étaient les porte-parole de l'événement.

Avec les informations de La Presse canadienne

Politique