•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du canola saskatchewanais infecté par la hernie des crucifères

Plant de canola (archives)

Plant de canola (archives)

Radio-Canada

La société Cargill et le gouvernement de la Saskatchewan confirment que deux champs de canola dans le centre-nord de la Saskatchewan sont aux prises avec la hernie des crucifères.

Cargill a observé des symptômes de la maladie alors qu'elle évaluait des plants des provinces de l'Ouest canadien. La société a demandé à un laboratoire indépendant d'en faire l'analyse.

La hernie des crucifères a ravagé pendant des siècles les cultures européennes. Au Canada, la maladie a été détectée pour la première fois en Alberta, il y a une dizaine d'années.

L'Alberta reste la province la plus touchée par cette maladie qui empêche les racines du canola d'absorber les nutriments et l'eau.

Le rendement des champs est réduit en moyenne de 25 % et la maladie peut rester dans la terre jusqu'à 20 ans.

La Canada est le plus grand exportateur mondial de canola, une variété de colza.

Cargill affirme que l'accès aux champs infectés par la maladie est restreint et qu'elle collabore avec le gouvernement provincial dans cette affaire.

En juillet 2009, la hernie des crucifères a fait son apparition dans un champ de canola du centre-ouest de la Saskatchewan.

Avec les informations de Reuters

Saskatchewan

Économie