•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC tire la sonnette d'alarme sur les sextos

texto

texto

Photo : Getty Images

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Prince George tient à sensibiliser la population quant au nombre croissant d'adolescentes qui envoient des messages textes et des photos à caractère sexuel au moyen d'un téléphone cellulaire.

Le caporal Craig Douglass se dit choqué du fait que des adolescentes de seulement 13 ans envoient volontairement des photos sexuelles à des groupes de garçons. Le caporal tient à rappeler aux jeunes qu'en agissant de la sorte, ils courent le risque d'être accusés de diffuser de la pornographie juvénile.

Il met aussi en garde les parents, car des accusations criminelles pourraient être portées contre eux si leurs enfants distribuent ces photos par l'entremise d'un téléphone cellulaire dont le contrat est à leur nom.

Selon l'experte en sécurité sur Internet, Merlyn Horton, une récente étude américaine révèle que 20 % des mineurs ont déjà envoyé des photos nues ou très peu vêtues d'eux-mêmes.

Elle rappelle qu'une fois en ligne, ces photos resteront à jamais sur le web. Elle cite l'exemple de la photo d'un élève d'une école secondaire de la région de Vancouver qui a été prise il y a quatre ans. L'image du jeune homme circule encore sur le web, même s'il a depuis quitté l'école.

Merlyn Horton estime que les parents devraient parler davantage avec leurs enfants des conséquences à long terme de la diffusion de ce genre de photo, précisant que leurs futurs employeurs pourraient notamment trouver les images par hasard sur le web.

Colombie-Britannique et Yukon

Société