•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les «indignés» occupent le quartier Saint-Roch à Québec

Des gens ont campé dans le jardin Saint-Roch

Des gens ont campé dans le jardin Saint-Roch

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le mouvement des Indignés est en train de voir le jour à Québec à l'image des rassemblements qui se tiennent dans plusieurs villes dans le monde. Plusieurs personnes occupent la place de l'Université-du-Québec dans le quartier Saint-Roch depuis samedi soir. Il s'agit d'étudiants ou des personnes qui travaillent à domicile.

Ils ont dressé une vingtaine de tentes et organisé leur campement avec une cuisine rudimentaire. Certains d'entre eux ont amené leurs ordinateurs portables puisque la connexion Internet sans fil est accessible dans ce quartier.

Si le mouvement Occupons Wall Street dénonce les excès du capitalisme et la crise financière, les motivations des campeurs du quartier Saint-Roch varient selon les occupants.

Pour David-Maxime Samson, photographe, la corruption et le temps pris avant le déclenchement d'une commission d'enquête sur la collusion dans le milieu de la construction l'ont poussé à venir exprimer sa colère.

« On est tous prisonniers d'un système corrompu, qui ne sert plus nos intérêts. »

— Une citation de  François Fortin, imprimeur

Les indignés de Québec, dont le mouvement arrive tardivement, espèrent pouvoir attirer des centaines de personnes comme l'ont fait les campeurs du square Victoria à Montréal.

La police, qui assure une présence discrète, s'est contentée pour le moment de demander aux personnes rassemblées de ne pas consommer d'alcool sur le site.

Avec les informations de Julie Marceau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !