•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kadhafi mort, les Syriens réclament le départ d'Al-Assad

De nouvelles manifestations dédiées aux déserteurs de l'armée ont lieu à Daraa, en Syrie.

De nouvelles manifestations dédiées aux déserteurs de l'armée ont lieu à Daraa, en Syrie.

Photo : AFP / AFP/YouTube

Radio-Canada

« Kadhafi est fini. C'est ton tour Bachar! » C'est ce qu'ont scandé des manifestants à Maaret al Numaan, une ville dans le nord-ouest de la Syrie.

À la suite de la mort de Mouammar Kadhafi, des Syriens ont de nouveau bravé vendredi les forces du régime de Bachar Al-Assad.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme OSDH, 19 civils ont été tués, dont 15 à Homs, dans le centre de la Syrie, deux par des tirs à un poste de contrôle militaire, cinq lors de perquisitions, deux par un tireur embusqué et six autres lors de la dispersion de manifestants.

A Hama, deux autres civils ont été tués par un tireur embusqué et dans la dispersion d'une manifestation massive à Sahl el-Ghab.

L'OSDH a fait état d'un homme âgé qui aurait péri écrasé par un véhicule militaire.

Dans le sud, un civil est suite à des tirs nourris des forces de sécurité sur une procession funéraire dans la région de Deraa (sud), a ajouté l'OSDH, en faisant état de plusieurs blessés.

Le mouvement de contestation en Syrie a lancé un appel sur sa page Facebook à de nouvelles manifestations contre le régime et a rendu hommage à la lutte du peuple libyen.

Les Syriens semblent avoir été plus nombreux qu'à l'habitude à descendre dans la rue pour marquer leur opposition au régime de Bachar Al-Assad. Les forces de l'ordre ont d'ailleurs déployé un dispositif de sécurité plus important qu'à l'habitude, selon des sources proches du mouvement de contestation

Depuis la mi-mars, plus 3000 personnes sont mortes depuis le début du mouvement populaire, à la mi-mars.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International