•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des saumons du Pacifique infectés par un virus de souche européenne

Des saumons
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une équipe de chercheurs de l'Université Simon Fraser en Colombie-Britannique affirment que des saumons du Pacifique ont contracté l'anémie infectieuse, un virus extrêmement contagieux qui est une menace pour la population de saumons sauvages.

L'équipe de chercheurs, dirigée par le Dr Richard Routledge, a décelé l'anémie infectieuse sur deux saumons sauvages dans la région de Rivers Inlet, sur la côte du Pacifique.

Le Dr Routledge affirme que la seule raison plausible de la présence de cette maladie est l'importation d'oeufs de saumons de l'Atlantique par les fermes d'élevage.

Cette découverte donne des munitions à ceux qui s'opposent aux fermes d'élevage. La biologiste Alexandra Morton croit que la présence de ce virus de souche européenne est une preuve irréfutable du danger des fermes d'élevage pour la santé des saumons sauvages et que cela va obliger les propriétaires à cesser leurs activités.

Les chercheurs demandent que des tests à grande échelle soient faits dans toutes les fermes d'élevage, où le virus pourrait s'être propagé, selon eux.

Alexandra Morton explique qu'à l'état sauvage, les poissons infectés sont rapidement éliminés par la sélection naturelle. Elle ajoute que dans les fermes, les agents pathogènes se transmettent rapidement d'un poisson à l'autre, et les poissons malades ne sont pas mangés par leurs prédateurs, ce qui facilite la contagion.

L'Association des fermes d'élevage de saumons de la Colombie-Britannique prend cette nouvelle au sérieux, mais elle maintient que ses poissons sont en bonne santé et qu'aucun d'entre eux n'est infecté par ce virus. Elle précise également que les poissons infectés ont été découverts dans une région loin des fermes d'élevage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !