•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jonquière : l'homme qui s'était barricadé chez lui restera en prison jusqu'à lundi

Arrestation de Constant Simard.

Constant Simard s'est rendu après 30 mn de négociations avec la police.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'individu qui s'est barricadé lundi dans son appartement, avant de se rendre aux policiers, demeurera en prison au moins jusqu'à lundi prochain. Recherché par la Sûreté du Québec depuis quelques semaines, Constant Simard, âgé de 35 ans, était visé par un mandat d'arrestation, entre autres pour une histoire de violence.

D'ici lundi, il fera l'objet d'une enquête en vue d'une éventuelle remise en liberté. Entre-temps, de nouvelles accusations seront portées contre lui.

Lorsque la police s'est présentée à son domicile, aux environs de 16 h, le Jonquiérois s'est enfermé chez lui. Connu pour des antécédents judiciaires, considéré comme dangereux, et peut-être en possession d'une arme à feu, l'homme a déclenché une vaste opération policière.

« Certaines personnes nous mentionnaient qu'il était armé. Il a fallu agir avec prudence », expliquait en fin de journée le porte-parole de la Sûreté municipale de Saguenay, Bruno Cormier.

Les policiers ont ainsi établi un vaste périmètre de sécurité, entre les rues Saint-Léandre et Angers. Après une demi-heure de négociations, Constant Simard s'est finalement rendu.

Simard fait face à plusieurs accusations, notamment de vol de fil de cuivre perpétré dans les installations de Rio Tinto Alcan le printemps dernier. Il est également accusé de crime contre la personne, de voie de fait avec lésion et de menaces de mort dans une affaire de violence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !