•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rouyn-Noranda ne sera pas capitale culturelle du Canada en 2012

Mario Provencher

Mario Provencher

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le verdict de Patrimoine Canada est tombé vendredi. Rouyn-Noranda ne sera pas une des capitales culturelles du Canada en 2012.

Selon le maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, Patrimoine Canada invoque des raisons budgétaires pour l'abandon de la catégorie de la capitale culturelle de moins de 50 000 habitants.

« Nous sommes victimes de coupures budgétaires », affirme M. Provencher. « On peut le comprendre, mais cela n'empêche pas qu'on est déçu. Seulement les deux premières catégories ont été retenues et nommées. Malheureusement, la troisième catégorie, où l'on retrouve les plus petites villes, a été oubliée pour cette année », a-t-il regretté.

Selon lui, le milieu culturel local risque de beaucoup parler dans les prochains jours de la décision de Patrimoine Canada. « Je suis convaincu que les gens que je vais croiser vont vraiment m'encourager à ce que la ville redépose encore une nouvelle candidature », a déclaré le maire de Rouyn-Noranda.

Amertume

Directrice au Petit théâtre du Vieux Noranda, Rosalie Chartier-Lacombe affirme que plus d'un an de travail a été nécessaire pour être en mesure de présenter un projet culturel. La pièce de théâtre en question, Juliette et Victorin, avait été retenue parmi les nombreux dossiers soumis.

« On avait 30 000 dollars dans le cadre de capitale culturelle », explique la directrice du théâtre. « C'est sûr que quand tu as 30 000 dollars pour commencer ton projet, le financement est beaucoup plus facile pour la suite des choses. C'est un levier essentiel », souligne-t-elle.

Cette année, seules deux villes ont été sélectionnées : Calgary, en Alberta, et la région de Niagara, en Ontario.

Patrimoine Canada n'a pas été en mesure de commenter sa décision.

Le communiqué du ministère diffusé vendredi précise simplement que « le titre de Capitale culturelle du Canada est accordé en fonction des réalisations des villes qui témoignent de leur engagement indéfectible envers les arts et la culture ». Pour l'obtenir,« les villes candidates doivent proposer une série d'activités destinées à célébrer les arts et la culture ainsi qu'à les intégrer à la planification municipale ». L'objectif du programme étant « de stimuler l'engagement collectif envers les arts et le patrimoine ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !