•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Warren Buffett dévoile sa déclaration d'impôts

Le multimillionnaire Warren Buffett
Le multimillionnaire Warren Buffett Photo: AFP / Thomas Lohnes
Radio-Canada

Le milliardaire américain Warren Buffett a dévoilé ses revenus et ses impôts pour prouver que les plus riches sont moins taxés que la moyenne des contribuables.

Dans une lettre à un élu du Congrès, le troisième homme le plus riche du monde avance avoir gagné 62,8 millions de dollars l'année dernière, dont 39,8 millions étaient imposables. M. Buffett mentionne avoir payé 6,9 millions de dollars en impôts, soit un taux d'imposition de 17,3 %. Ce taux est plus faible que celui de nombreux Américains, dit-il, dont celui de sa secrétaire.

Le milliardaire a écrit mercredi au représentant Tim Huelskamp, qui critique sa position sur les impôts, que la plupart des sénateurs et députés versent plus de 30 % de leurs revenus en impôts, « comme le font tous les employés de mon bureau sauf moi ».

Auparavant, M. Huelskamp avait demandé à M. Buffett de prouver la véracité de ses affirmations sur l'imposition des plus riches, puisqu'il prône que les plus nantis devraient payer plus d'impôts. « Ce qui serait utile, c'est de voir un plus grand nombre d'ultrariches publier leurs impôts », écrit M. Buffett, citant notamment Rupert Murdoch, propriétaire du Wall Street Journal, qui a critiqué la semaine dernière ses appels à des impôts plus élevés pour les riches.

« De nombreux ultrariches ont des taux (d'imposition) encore plus faibles que moi », assure M. Buffett, qui a accumulé une fortune de plus de 50 milliards de dollars avec sa société Berkshire Hathaway. Il a d'ailleurs inspiré le président américain, Barack Obama, qui souhaite instaurer la « taxe Buffett » aux Américains qui gagnent plus de 1 million de dollars, au moment où le mouvement de contestation Occupy Wall Street, qui dénonce entre autres l'iniquité dans le partage de la richesse, inspire les résidents d'autres villes que New York, dont Vancouver, Calgary, Toronto et Montréal.

Par ailleurs, M. Huelskamp a réagi sur son site Internet en disant regretter que M. Buffett n'ait pas diffusé sa déclaration de revenus officielle. Il a ajouté que le milliardaire pouvait toujours « envoyer des contributions volontaires » s'il désirait payer plus d'impôts.

Avec les informations de Agence France-Presse

Économie