•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Franco-Ontariens se plaignent de ne pas avoir pu voter en français

Bureau de scrutin en Ontario

Bureau de scrutin en Ontario

Radio-Canada

Une dizaine de Franco-Ontariens ont porté plainte auprès du Commissariat aux services en français de l'Ontario, après ne pas avoir pu voter dans leur langue, lors du scrutin provincial de la semaine dernière.

Le Commissariat et Élections Ontario font enquête.

En vertu de la Loi provinciale sur les services en français, les francophones étaient en droit d'avoir un interlocuteur bilingue dans les bureaux de vote des 25 régions désignées par la Loi, comme Toronto.

La Torontoise Lorraine Cohen dit qu'elle n'a pas voté, parce que personne ne parlait français à son bureau de scrutin.

Y'avait des jeunes gens là-bas qui trouvaient ça bien amusant de voir une vieille dame demander des services en français, alors je suis partie... sans voter.

Lorraine Cohen, électrice

Elle raconte que les responsables du bureau de scrutin ont fait quelques appels pour tenter de trouver un employé bilingue, mais en vain.

Porter plainte

En plus des plaintes déposées auprès du Commissariat aux services en français, plusieurs ont souligné le problème à l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario, indique son président.

Denis Vaillancourt incite les francophones à porter plainte. Car, selon lui, « la première façon d'améliorer un service, c'est de savoir qu'il y avait un problème. » Il croit qu'Élections Ontario avait fait des efforts cette année pour traduire la documentation, mais n'a pas réussi à recruter suffisamment de personnel bilingue.

Le Commissariat aux services en français et Élections Ontario veulent étudier les plaintes, avant de commenter la qualité des services. Le Commissariat tente notamment d'établir si les problèmes étaient systémiques ou se limitaient à quelques bureaux de scrutin.

Francophonie

Politique