•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Services rétablis pour BlackBerry

Appareil BlackBerry
Un utilisateur de BlackBerry photographie l'aéroport de Montréal. Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz
Radio-Canada

Les dirigeants de Research in Motion (RIM) tentent de restaurer la confiance auprès des utilisateurs des téléphones BlackBerry, alors que la compagnie annonce le rétablissement du service après trois jours de panne quasi mondiale.

Le fabricant canadien a assuré que la panne de la messagerie texte et du navigateur Internet du téléphone intelligent était terminée, lors d'une conférence de presse jeudi matin.

Les usagers qui éprouvent encore des problèmes devraient voir le service se rétablir incessamment, à mesure que les files d'attente - créées par l'accumulation de messages durant la panne - se libèrent.

« C'est la plus grande panne » dans l'histoire du BlackBerry, a reconnu Mike Lazaridis, co-PDG de RIM. « C'est vraiment malheureux ». Celui-ci n'a pas précisé le nombre d'usagers touchés parmi les 70 millions d'abonnés de la compagnie.

M. Lazaridis et Jim Balsilie, l'autre co-PDG du fabricant ontarien ont répété que leur priorité demeurait la satisfaction des utilisateurs du téléphone intelligent, en soulignant à plusieurs reprises que durant les 18 derniers mois, le service BlackBerry avait fonctionné 99,7 % du temps.

La direction de RIM n'a pas donné d'estimation des pertes qu'aurait entraînées cette panne. Les co-PDG ont affirmé que RIM continuait d'enquêter pour connaître la cause précise de la panne et s'assurer que la situation ne se reproduise pas.

RIM s'excuse auprès de ses clients

Plus tôt, dans une courte vidéo diffusée sur le site Internet de l'entreprise, Mike Lazaridis s'est excusé auprès de ses clients.

Depuis 1999, mon objectif a été de fournir des services de communications fiables et instantanés partout sur la planète. Nous n'avons pas atteint cet objectif cette semaine. Même pas proche. Je m'excuse pour les pannes de services cette semaine.

Mike Lazaridis, fondateur de Research in Motion

Mercredi soir, l'entreprise canadienne avait indiqué que ses services reprenaient graduellement dans toutes les régions touchées par les pannes.

Après une panne d'un commutateur au sein du réseau, qui a provoqué un engorgement de messages, et les problèmes du commutateur de secours qui devait prendre le relais, c'est un engorgement de données qui aurait ralenti l'échange de messages sur BlackBerry, a expliqué mercredi le vice-président logiciel de RIM, David Yach, ce qu'a confirmé M. Lazaridis jeudi. L'entreprise a par ailleurs écarté l'hypothèse d'un piratage du système.

Cette panne se serait produite dans les infrastructures européennes de BlackBerry, selon RIM.

« Avec de grosses files d'attente qui ont commencé à se former en Europe, il nous a fallu du temps pour y ramener la stabilité, ce qui a eu un impact sur les autres zones envoyant des messages vers l'Europe », a indiqué M. Yach, citant l'Asie et les Amériques.

« L'infrastructure de BlackBerry est mondiale, avec des noeuds situés dans différentes zones géographiques », a-t-il expliqué. Tous les messages bloqués seront acheminés vers leurs destinataires, a-t-il assuré.

Les interruptions de service sont d'abord survenues en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient avant de toucher aussi l'Amérique du Sud et certains utilisateurs de BlackBerry en Asie. Mercredi, les services de messageries et d'accès à Internet étaient également perturbés au Canada.

Avec les informations de Agence France-Presse, Le Monde, et La Presse canadienne

Télécommunications

Économie