•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les entreprises plus préoccupées par les GES, selon le Carbon Disclosure Project

Gaz à effet de serre

Photo : (archives)

Radio-Canada

La majorité des grandes entreprises canadiennes tiennent compte des changements climatiques dans leur stratégie d'affaires, selon le rapport du Carbon Disclosure Project (CDP), qui dresse le palmarès des grandes entreprises canadiennes ayant adopté des objectifs et des façons de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

Cette année, 108 entreprises canadiennes sur 200 ont répondu à la demande d'information, soit 54 %. Ce taux était de 47 % en 2010 et de 34 % en 2009.

Près de 75 % des répondants canadiens signalent que les changements climatiques sont intégrés à leurs stratégies d'entreprise. La majorité de ces sociétés font partie des secteurs de l'énergie et des services publics et des produits et du commerce de détail.

Selon le rapport, les entreprises sondées perçoivent davantage d'occasions d'affaires que de risques lorsqu'elles considèrent les effets des changements climatiques, une tendance observée depuis 2007.

Environ un tiers des entreprises ont établi des objectifs de réductions des émissions de GES au cours de l'année du rapport et près de 30 % ont signalé posséder un budget attribué aux activités de réductions des émissions et de l'efficacité énergétique. Environ 85 % des répondants divulguent leur performance en matière de changements climatiques et d'émissions de GES, soit par le biais de leur rapport annuel ou à l'occasion de communications volontaires.

La réglementation concernant les émissions de GES constitue le principal risque perçu par les entreprises concernant les changements climatiques. Les sociétés oeuvrant dans le secteur de l'énergie se sont révélées davantage préoccupées par cette question.

Cependant, la plupart des entreprises estiment que la réglementation ne provoquerait qu'une augmentation minimale ou modérée de leurs frais d'exploitation. Les entreprises du secteur minier voient quant à elles la vente des crédits de carbone comme une source potentielle de revenus supplémentaires pouvant éventuellement faire contrepoids aux coûts d'exploitation additionnels engendrés par un régime de plafonnement et d'échange.

Cette année, le CDP a changé les critères de son palmarès. L'organisme évaluait auparavant les entreprises en fonction de leurs efforts de réduction de GES. Elle les classe maintenant selon la transparence quant à leur stratégie de réduction.

Les entreprises canadiennes se distinguant le plus quant à la qualité et l'exhaustivité de leur divulgation au CDP en 2011

  1. Suncor Energy inc.
  2. Newmont Mining Corporation
  3. Banque de Montréal
  4. Ritchie Bros. Auctioneers Incorporated
  5. Canadian National Railway Company
  6. Barrick Gold Corporation
  7. Stantec inc.
  8. Cenovus Energy inc.
  9. Boliden Group
  10. ARC Resources ltée
  11. Groupe SNC-Lavalin inc.
  12. Emera inc.
  13. BCE inc.
  14. Groupe TMX inc.
  15. Kinross Gold Corporation
  16. Encana Corporation
  17. Banque Royale du Canada
  18. Yamana Gold inc.
  19. Banque impériale de commerce du Canada (CIBC)
  20. Banque nationale du Canada

Le Carbon Disclosure Projet, un organisme à but non lucratif, détient la plus grande banque de données sur les changements climatiques.

L'enquête tient compte de la gouvernance en matière de changements climatiques, des stratégies, de l'établissement de cibles, des perceptions des risques et des occasions d'affaires et des mesures prises pour adapter l'entreprise aux changements climatiques anticipés.

Pollution

Économie