•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Veilleux prolonge sa saison

David Veilleux

David Veilleux

Photo : Team Europcar

Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En principe, David Veilleux devait conclure sa saison à la fin septembre. Mais son excellente prestation aux Grands Prix de Québec et de Montréal (chaque fois 22e) lui a valu une petite prolongation d'un mois, jusqu'aux Jeux panaméricains.

« Ce n'était pas dans les plans, mais c'est correct. Les courses de Montréal et Québec m'ont motivé. La tête et les jambes sont là, aussi bien en profiter et d'avoir la chance de participer à de très belles courses », dit le Québécois de 23 ans.

Cette série de « très belles courses » s'est amorcée avec les Championnats du monde, au Danemark, où il a réussi une impressionnante 19e place sur un parcours de 266 km, la plus longue distance qu'il a jamais courue.

Avant de débarquer à Guadalajara le 20 octobre, il aura enchaîné avec le Circuit franco-belge, Binche-Tournai-Binche, Paris-Tours, le Tour du Piémont jeudi et le Tour de Lombardie samedi, dernière épreuve du calendrier WorldTour.

Lui restera-t-il des jambes pour le Mexique?

« Je suis vraiment en forme. Je suis content de la forme que j'avais à Québec et à Montréal, ainsi qu'aux mondiaux. Et je pense qu'elle est encore là. J'ai mes meilleures jambes de la saison », assure-t-il.

Tellement qu'il a placé la barre haut.

« J'y vais pour courir, pour gagner. Nous avons une bonne équipe pour viser la victoire. Je suis content de l'équipe que nous avons. Si Guillaume (Boivin) se sent bien au sprint, je vais l'aider, il est plus rapide que moi. »

Le parcours plat de Guadalajara convient justement bien à des sprinteurs de la trempe de Boivin et Veilleux. De plus, pour avoir participé aux Championnats panaméricains à deux reprises, en 2007 et 2009, Veilleux connaît assez bien le niveau en Amérique du Sud pour exprimer des aspirations légitimes.

Londres dans la tête

David VeilleuxAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

David Veilleux (vert)

Photo : Manon Gilbert

Outre Boivin (22 ans), médaillé de bronze chez les espoirs à la course sur route aux mondiaux de 2010, Veilleux sera épaulé par un autre jeune Québécois de 21 ans, soit Rémi Pelletier-Roy.

Le Longueuillois avait épaté la galerie en atteignant les demi-finales du Challenge sprint pro, présenté en marge du Grand Prix WorldTour de Québec, le mois dernier. Le Britanno-Colombien Rob Britton, 27 ans, complète le contingent canadien sur route.

D'ailleurs, ces deux derniers prendront part au contre-la-montre. Veilleux aurait bien aimé être de la partie, sauf qu'il aurait pratiquement fallu qu'il se clone. En effet, l'épreuve se tient le 16 octobre, le lendemain du Tour de Lombardie, l'une des plus prestigieuses classiques européennes.

Veilleux ne posera donc les pieds en sol mexicain que deux jours avant sa course.

« C'est normal pour moi d'arriver tard. En Europe, j'arrive même la veille d'une course. Comme je passerai par Québec après l'Italie, j'aurai donc déjà absorbé le décalage horaire, indique l'étudiant en génie qui a mis ses études à la Polytechnique en veilleuse pour poursuivre sa carrière chez les professionnels. Même si je ne reste pas longtemps, ce sera une belle expérience, un prélude pour les Jeux olympiques... j'espère. »

Veilleux ne s'en cache pas : Londres est l'un de ses objectifs pour 2012. Mais avant de penser à la prochaine saison, il profitera de ses vacances amputées. Il n'aura plus que trois semaines, qu'il passera au Québec, avant de reprendre le collier à la mi-novembre avec un stage de remise en jambes avec son équipe Europcar... en Guadeloupe!

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.