•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saskatchewan : Brad Wall déclenche des élections générales

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall
Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall Photo: La Presse canadienne / Liam Richards
Radio-Canada

En Saskatchewan, le premier ministre Brad Wall s'est rendu lundi soir chez le lieutenant-gouverneur de la province pour déclencher des élections générales, dont le scrutin aura lieu le 7 novembre. La campagne électorale est donc officiellement lancée.

Ce déclenchement d'élections n'est pas une surprise. Le premier ministre avait annoncé le 5 octobre dernier qu'il allait demander la dissolution de l'Assemblée législative lundi.

La course devrait se jouer entre le Parti saskatchewanais, la formation politique de Brad Wall, 45 ans, et le Nouveau Parti démocratique de Dwain Lingenfelter, 62 ans, qui se partagent actuellement la totalité des sièges à l'assemblée législative.

Brad Wall, qui fait sa deuxième campagne électorale comme chef du Parti saskatchewanais, dirige actuellement un gouvernement avec 38 sièges. L'opposition néo-démocrate en compte 20.

Les progressistes-conservateurs et les libéraux n'ont de leur côté fait élire aucun député depuis les années 1990.

La semaine dernière, le premier ministre Brad Wall a reconnu l'« efficacité » des néo-démocrates saskatchewanais dirigés depuis 2009 par Dwain Lingenfelter, un politicien d'expérience. Il s'est tout de même dit confiant puisque même la vague orange du NPD fédéral n'a pas atteint la province.

Les récents sondages donnent au chef du Parti saskatchewanais, Brad Wall, une bonne avance sur son rival du NPD.

Le NPD est prêt

Même si la campagne ne démarre officiellement que lundi, les principaux candidats sont déjà en mode électoral.

Vendredi dernier, le néo-démocrate Dwain Lingenfelter prenait une longueur d'avance sur Brad Wall et lançait sa campagne, en promettant une victoire à ses partisans.

Il a profité de l'occasion pour présenter sa plateforme électorale, qui inclut notamment des projets d'énergie verte, le contrôle des loyers, et un fonds de redevances sur les ressources, le Bright Future Fund.

Pour sa part, le gouvernement a envoyé un communiqué jeudi pour dresser la liste des baisses d'impôts qui ont été accordées depuis l'arrivée au pouvoir du Parti saskatchewanais en 2007. Un geste vivement critiqué par l'opposition néo-démocrate, qui a accusé le premier ministre de faire de la publicité avec des fonds publics.

Saskatchewan

Politique