•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Libye : le CNT face à une résistance acharnée à Syrte

Un soldat du CNT mitraille l’adversaire

Un soldat du CNT mitraille l’adversaire

Photo : AFP / AHMAD AL-RUBAYE

Radio-Canada

Les forces du Conseil national de transition (CNT) font face à une résistance acharnée des partisans du dictateur déchu Mouammar Kadhafi, retranchés dans la ville côtière de Syrte.

L'offensive commencée vendredi, qui se veut la plus importante depuis le début du siège de la ville, a jusqu'ici échoué à faire tomber les places fortes des fidèles de Kadhafi, défendues par des tanks, de l'artillerie lourde et des tireurs embusqués.

Les forces du CNT attaquent de façon coordonnée du sud, de l'est et de l'ouest, dans l'espoir d'acculer leurs adversaires à la mer, avec l'appui aérien de l'OTAN.

Samedi, une tempête de sable réduisait la visibilité, compliquant la poursuite des opérations contre l'hôpital, l'université et le Centre de conférence Ouagadougou, transformés en forteresses par les forces loyales à Kadhafi.

Des combattants du CNT revendiquent cependant la prise d'un complexe d'appartements près du centre Ouagadougou ainsi que d'un important axe routier qui contrôle un des accès au centre-ville, où se trouve le coeur de la résistance.

Selon des médecins à l'oeuvre sur le terrain cités par la BBC, 12 personnes ont jusqu'ici été tuées et 190 blessées.

Des milliers d'habitants ont fui la ville depuis le début des combats il y a plus de trois semaines.

Syrte, ville natale de Mouammar Kadhafi, et un des derniers bastions du régime avec Bani Walid. Plus de 80% de la Libye est aux mains des forces du CNT.

Les responsables du CNT pensent que Mouammar Kadhafi ne se trouve pas à Syrte, mais plus au sud, dans le Sahara.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et BBC

International