•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Les établissements de santé montréalais réclament 13 M$ pour les soins à domicile

    Des soins pour personnes âgées

    Photo : iStockphoto/Tyler Olson

    Radio-Canada

    Le regroupement montréalais des établissements de santé demande 13 millions de dollars au ministère de la Santé pour les services à domicile dans la métropole.

    Le directeur de la branche montréalaise de l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), Alexandre Bourdeau, estime qu'il s'agit d'un montant minimum pour désengorger la liste d'attente en services à domicile, qui s'établissait à plus de 8000 personnes au 31 mars dernier.

    Plusieurs employés du CSSS Jeanne-Mance ont dénoncé cette semaine des compressions dans les soins à domicile, tels que l'aide au bain et l'accompagnement. Selon eux, le manque de personnel compromet la qualité des soins offerts.

    De l'argent pour le 450, mais pas pour la métropole

    Le regroupement montréalais de l'AQESSS se dit bien au fait du problème. Le directeur Alexandre Bourdeau rappelle que le récent plan de Québec pour les personnes âgées, qui prévoyait 150 millions de dollars dès cette année, exclut Montréal.

    On n'a rien reçu. Ce plan était seulement pour le 450. On ne renie pas le fait que le 450 a besoin d'argent et qu'il y avait des investissements à faire, mais à Montréal, on en a autant besoin.

    Alexandre Bourdeau

    Dans le contexte, M. Bourdeau a rencontré le sous-ministre de la Santé pour demander que soient versés 13 millions de dollars à Montréal, seulement pour les soins à domicile. « 13 millions, c'est seulement un montant minimum pour désengorger la liste d'attente du 31 mars. Il faut comprendre que la liste augmente d'année en année avec l'augmentation drastique du nombre de personnes âgées à Montréal », explique-t-il.

    Une deuxième rencontre avec le sous-ministre est prévue dans deux semaines. Une rencontre avec le ministre Bolduc doit également avoir lieu au début novembre.

    Le regroupement montréalais de l'AQESSS dit avoir bon espoir d'être entendu.

    D'après un reportage de Caroline Jarry

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

    Société