•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Parti conservateur en quête de réponses après sa défaite au Manitoba

Le chef des conservateurs, Hugh McFadyen, prononcent un discours devant la Chambre de commerce du Manitoba mardi dans un hôtel du centre-ville de Winnipeg

Le chef des conservateurs, Hugh McFadyen, prononcent un discours devant la Chambre de commerce du Manitoba mardi dans un hôtel du centre-ville de Winnipeg

Photo : Jeff Stapleton (CBC)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Parti conservateur manitobain veut se donner du temps avant de choisir un nouveau chef. Son président, Mike Richards, estime que le processus de sélection durera plus d'un an.

L' actuel meneur du parti, Hugh McFadyen, ne souhaite pas rester à la tête de la formation politique. Il a toutefois dit qu'il continuerait de diriger le parti le temps que celui-ci organise une course à la direction.

Un des candidats vedette des conservateurs et successeur pressenti, Gord Steeves, n'a pas réussi à remporter la circonscription Rivière-Seine. Il indiqué qu'il quitterait probablement la scène politique, et qu'il se prononcera sur son avenir d'ici quelques jours.

Sam Katz, maire de Winnipeg et réputé proche du parti, a quant à lui affirmé qu'il entend rester au sein de la municipalité.

Le Parti conservateur va donc tenir des réunions au cours des prochains mois afin de donner le temps à des candidats à la succession de se déclarer et de mieux comprendre les raisons de sa défaite.

L'analyste politique Roger Turenne estime que les attaques du Nouveau Parti démocratique ont porté leurs fruits.

Pendant plusieurs mois le parti au pouvoir a accusé les conservateurs de vouloir réaliser des compressions dans le domaine de la santé et d'envisager la privatisation d'Hydro Manitoba.

L'absence de scrupules lors de la campagne, souligne M. Turenne, a rendu très négative la campagne électorale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !