•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un laboratoire clandestin est démantelé à Edmundston

Edmundston

Une partie des produits saisis dans le laboratoire clandestin.

Photo : Marie-Hélène Lange/Radio-Canada

Radio-Canada

Le service policier d'Edmundston au Nouveau-Brunswick a mis fin aux activités d'un laboratoire clandestin qui fabriquait des drogues synthétiques.

L'opération policière a commencé au cours de la nuit de lundi à mardi. Elle a duré jusqu'à mardi en fin de journée.

Les installations ont été découvertes dans une maison le long de la 46e Avenue, dans un quartier résidentiel. Les policiers indiquent que dès leur arrivée, ils ont remarqué une forte odeur de drogues synthétiques qui se dégageait d'une chambre qui était louée.

Les pompiers ont été appelés en renfort. Une partie de la rue a été fermée à la circulation pendant plusieurs heures. Les voisins n'ont pas été évacués, mais les autorités leur recommandaient d'être prêts à quitter les lieux en cas de besoin.

Les enquêteurs d'Edmundston ont fait appel à une unité de la GRC spécialisée dans le démantèlement de ce genre d'installations. Des chimistes du ministère de la Santé du Canada ont aussi été dépêchés sur les lieux.

Les autorités n'ont pas encore précisé la nature des produits saisis dans le laboratoire.

« Il y a des bocaux avec du liquide qu'on soupçonne être des produits pour la fabrication de drogues synthétiques. On n'a pas eu les analyses en laboratoire encore. On ne peut pas confirmer exactement ce qu'est le produit », explique Percy Picard, adjoint du chef de la Force policière d'Edmundston.

Personne n'a été arrêté jusqu'à présent. Les policiers sont à la recherche d'un suspect. Ils affirment que les propriétaires de la maison ne sont aucunement mêlés aux activités du laboratoire.

Acadie

Justice