•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Greg Selinger n'a jamais été aussi optimiste pour le Manitoba

Chargement de l’image

Greg Selinger, chef du NPD du Manitoba

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre désigné du Manitoba, Greg Selinger, s'est dit gratifié de servir à nouveau les Manitobains qu'il a chaleureusement remerciés de leur soutien. « Aujourd'hui, les Manitobains sont allés au scrutin et ont voté pour l'optimisme, un meilleur avenir, de meilleurs soins de santé, une forte économie, la prospérité », s'est-il réjoui.

Greg Selinger, qui vit sa première victoire électorale comme chef du parti, a promis de renforcer Hydro-Manitoba. « Avec notre assurance publique et Hydro-Manitoba, nous allons continuer à avoir les coûts les plus bas pour les Manitobains », a-t-il affirmé, après la victoire historique de son parti mardi.

« Je n'ai jamais été aussi optimiste pour l'avenir du Manitoba qui demeurera sur la bonne voie ». Greg Selinger a également remercié, en français, les citoyens de sa circonscription de Saint-Boniface pour leur soutien.

Quatrième mandat majoritaire pour les néo-démocrates manitobains.

Le premier ministre a également tenu à remercier tous les candidats NPD du Manitoba pour le travail incroyable qu'ils ont accompli, ainsi que les bénévoles « grâce auxquels nous avons eu de si bons résultats.

Après avoir salué tous les candidats des autres partis politiques qui ont « pris un risque en se présentant aux élections », M. Selinger a remercié Hugh Mc Fadyen et le docteur Jon Gerrard. « Même si nous ne sommes pas toujours d'accord, nous sommes d'accord sur un point : le Manitoba est le meilleur endroit où vivre ».

Le nouveau premier ministre a affirmé que l'objectif de son parti était d'avoir un gouvernement pour tous les Manitobains. « Ce soir ce n'est pas seulement une victoire historique, il s'agit aussi de notre avenir, et nous allons retourner au travail et faire ce que nous ont demandé nos électeurs », a-t-il conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !