•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résolution de l'ONU sur la Syrie : la Russie et la Chine opposent leur veto

Le conseil de sécurité des Nations unies

Le conseil de sécurité des Nations unies

Photo : AFP / SPENCER PLATT

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Russie et la Chine ont opposé mardi leur droit de veto à un projet de résolution condamnant la répression en Syrie.

Neuf des quinze États membres du Conseil de sécurité ont voté en sa faveur. Quatre pays (Afrique du Sud, Inde, Brésil et Liban) se sont abstenus.

La résolution, rédigée par la France en collaboration avec l'Allemagne, la Grande-Bretagne et le Portugal, demandait à la Syrie de cesser immédiatement toutes les violences et d'assurer le respect des droits de la personne. Elle laissait aussi la porte ouverte à des sanctions.

Pour l'ambassadeur de Russie, Vitali Tchourkine, cette menace de sanctions était « inacceptable ».

Pourtant, les membres européens du Conseil de sécurité avaient adouci les termes du texte à trois reprises pour tenter d'éviter ces vetos.

Les États-Unis se sont dits « furieux » de cet échec à traiter de cette crise, qui « menace la paix régionale ».

Il s'agit du premier veto russo-chinois depuis celui qui avait bloqué des sanctions de l'ONU contre le président du Zimbabwe Robert Mugabe en juillet 2008.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !