•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les politiciens manitobains cèdent la parole aux électeurs

Le leader des progressistes-conservateurs Hugh McFadyen a voté à l'école Robert H. Smith

Le leader des progressistes-conservateurs Hugh McFadyen a voté à l'école Robert H. Smith

Photo : Meaghan Ketcheson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les dirigeants politiques du Manitoba ont mis fin à leur campagne mardi matin, alors que deux des chefs se sont presque croisés au même bureau de scrutin où ils allaient déposer leur bulletin de vote.

Le chef conservateur, Hugh McFadyen, a déclaré qu'il se sentait bien lorsqu'il a déposé son bulletin de vote à l'École Robert H. Smith. Il croit que ce sera une bonne journée puisque les électeurs ont demandé du changement.

McFadyen et Gerrard votent au même endroit

John Gerrard en compagnie de son épouse
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

John Gerrard en compagnie de son épouse avant d'aller voter dans la circonscription de River Heights où il est candidat

Photo : Meaghan Ketcheson

Le chef libéral, John Gerrard, député de River Heights, a aussi voté à l'École Robert H. Smith. Il a éclaté de rire en apprenant que son homologue conservateur, Hugh McFadyen, a lui aussi déposé son bulletin de vote à cet endroit.

Il a plaisanté en disant que la circonscription de River Heights est tellement un bel endroit que M. McFadyen a décidé de s'y rendre pour voter. Il a ajouté que les Manitobains pourraient voir plus de libéraux à l'Assemblée législative après le dépouillement des votes.


Selinger vote à Saint-Boniface

Le chef du NPD Greg Selinger (gauche) salue le conseiller de la Ville de Winnipeg Daniel Vandal après avoir voté dans St-Boniface
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef du NPD Greg Selinger (gauche) salue le conseiller de la Ville de Winnipeg Daniel Vandal après avoir voté dans St-Boniface

Photo : Meaghan Ketcheson

Le chef néo-démocrate, Greg Selinger, a dit que les électeurs et son parti étaient préoccupés par les mêmes questions. Il espère que les Manitobains appuieront le NPD et que la province maintiendra le cap.

Il a ajouté avoir eu la chance de visiter toutes les régions de la province et de parler avec les gens de leurs priorités. Il affirme que la population a de bonnes idées pour développer les communautés et améliorer le niveau de vie des familles.

Vote par anticipation et déroulement du scrutin

Cette année, Élections Manitoba a changé l'horaire du vote par anticipation et augmenté le nombre de bureaux de scrutin où les Manitobains pouvaient faire leur devoir de citoyen. Selon les données enregistrées, 78 600 électeurs ont voté durant cette période.

La représentante d'Élections Manitoba, Mary Skanderbeg, a expliqué que ces changements devraient accommoder davantage les citoyens pour qu'ils aillent voter, principalement ceux qui vivent à l'extérieur de la ville et qui travaillent au centre-ville.

Des agents d'Élections Manitoba ont travaillé, mardi matin, à corriger un problème dans la circonscription de Wolseley, où au moins un électeur a reçu une carte électorale qui lui disait d'aller voter à un endroit où il n'y avait pas de bureau de scrutin.

Certains experts ont prédit une participation à ces élections plus importante que la moyenne. Le dépouillement des votes commencera après la fermeture des bureaux de scrutin, à 20 h, heure locale.

Avant le déclenchement des élections, les néo-démocrates détenaient 36 des 57 sièges à l'Assemblée législative. Le Parti progressiste-conservateur en avait 19 et les libéraux, un seul. Deux sièges étaient vacants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !