•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Du brocoli

Photo : iStockphoto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un nouveau brocoli enrichi d'une composante réputée pour combattre les maladies cardiovasculaires et certains cancers a été créé par des chercheurs britanniques.

Les chercheurs de l'Institute of Food Research ont amélioré un brocoli sauvage, découvert en 1983, possédant naturellement des niveaux élevés d'un composant appelé glucopharanine.

Baptisé « Beneforte » le superbrocoli ressemble en tous points à un brocoli normal, mais il contient deux à trois fois plus de glucopharanine.

Cette substance a pour propriété de se transformer en molécule active (le sulforaphane) au contact de la flore intestinale. Plusieurs recherches montrent que ce composé actif contribue à réduire les inflammations chroniques et à combattre le développement de certains cancers.

Le nouveau brocoli augmente de 2 à 4 fois par rapport à un brocoli normal le niveau de sulforaphane ingéré par l'organisme.

Plusieurs études montrent que la consommation régulière de crucifères (brocoli, chou-fleur, chou, chou de Bruxelles) prévient certains cancers, comme ceux de l'estomac, du poumon, de la prostate et des intestins.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !