•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans les yeux d'ALMA

Les galaxies des Antennes
ALMA nous dévoile quelque chose qui ne peut être vu en lumière visible : les nuages de gaz froid très denses à partir desquels les étoiles se forment Photo: ALMA
Radio-Canada

L'observatoire astronomique au sol le plus complexe de jamais construit, ALMA, a commencé son travail d'observation de l'Univers à partir du désert chilien d'Atacama.

Le tiers de ce grand réseau d'antennes est maintenant planté. Lorsque la structure sera complètement terminée, elle comprendra 66 radiotélescopes qui scruteront des régions et des objets de l'Univers actuellement invisibles avec les télescopes en lumière visible et infrarouge actuels.

ALMA n'est donc encore qu'un modèle réduit de ce qu'il sera une fois terminé, en 2013. Toutefois, même partiel, il est déjà considéré comme le meilleur télescope de ce type.

Son intérêt

Le télescope (ALMA signifie en anglais Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) observera l'Univers dans les longueurs d'onde millimétrique et submillimétrique, c'est-à-dire à des longueurs d'onde environ un millier de fois plus grandes que la lumière visible.

Cette capacité permettra aux astronomes d'observer des objets extrêmement froids dans l'espace, comme les nuages denses de poussière et de gaz à partir desquels se forment les étoiles et les planètes. De plus, il sera également possible d'étudier des objets très éloignés datant du début de l'Univers.

Des dizaines d'équipes de scientifiques ont déjà demandé du temps d'utilisation des installations pour mener leurs recherches.

Une première image

Les créateurs procèdent pour le moment à des tests des systèmes de l'observatoire en prévision de la première série d'observations scientifiques qui commencera dans quelques mois.

Véritable avant-goût des capacités d'ALMA, une première image a été réalisée en utilisant seulement douze antennes fonctionnant ensemble (bien moins que ce qui sera utilisé pour les premières observations scientifiques).

Image composite des galaxies des AntennesLes galaxies des Antennes sont en fait deux galaxies extrêmement déformées qui sont en collision. Voici l'image combinée réalisée à partir du travail d'ALMA et de Hubble Photo : NASA

Cette image des galaxies des Antennes est la meilleure jamais réalisée dans les longueurs d'ondes submillimétriques.

Nous sommes en train de vivre un moment historique pour la science et plus particulièrement pour l'astronomie, et peut-être aussi pour l'évolution de l'humanité, car nous commençons à utiliser le plus grand observatoire en construction actuellement.

Thijs de Graauw, directeur d'ALMA

Des concentrations massives de gaz sont visibles non seulement au coeur des deux galaxies, mais aussi dans la région plus chaotique où elles sont en collision.

ALMA est le fruit d'un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Asie de l'Est en coopération avec le Chili. ALMA est financé par l'Observatoire européen austral par l'U.S. National Science Foundation (NSF) en coopération avec le Conseil national de recherches Canada

Espace

Science