•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alison Redford, première ministre de l'Alberta

La candidate à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta, Alison Redford.
La candidate à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Alberta, Alison Redford. Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Alison Redford a remporté le second tour de la course à la succession du premier ministre démissionnaire Ed Stelmach, triomphant du vainqueur du premier tour, l'ex-ministre de la Santé Gary Mar.

L'ancienne ministre de la Justice, âgée de 46 ans, accède du coup à la tête du Parti progressiste-conservateur et de l'Alberta.

M. Mar était pourtant le premier choix d'une majorité de militants conservateurs pour ce second tour, mais il n'avait cependant pas réussi, tout comme au premier tour, à remporter la majorité absolue des voix.

Ce sont finalement les partisans de Doug Horner, arrivé troisième et donc contraint de se retirer, qui ont fait la différence : leur second choix sur les bulletins de vote était en majorité accordé à Mme Redford, ce qui lui a permis d'atteindre les 51 % de voix.

Avant cette redistribution des voix, M. Mar obtenait 42 % d'appui, contre 37 % pour la nouvelle première ministre.

Alison Redford est avocate de profession.

Les conservateurs forment le gouvernement albertain depuis 40 ans.

M. Mar avait remporté 41 % des voix lors du premier tour organisé le 17 septembre.

Alison Redford avait obtenu la faveur de 19 % des membres. Doug Horner avait pour sa part été choisi par 15 % des membres du parti.

Trois autres candidats n'avaient pas obtenu assez de soutien pour passer au second tour.

Près de 60 000 membres du parti ont voté au premier tour.

La campagne à la direction avait été lancée fin janvier, dès l'annonce-surprise de la démission de M. Stelmach.

Alberta

Politique