•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Newt Gingrich

Photo : AFP / Phelan M. Ebenhack

Prenez note que cet article publié en 2012 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Expérience politique : ex-représentant de Georgie (1979-1999), ex-président de la Chambre des représentants (1995-1999)
Âge : 68 ans (17 juin 1943)
Vie personnelle : marié pour une troisième fois (divorcé deux fois), deux enfants
Religion : Catholique depuis 2009 (anciennement baptiste)

Newt Gingrich a annoncé le 2 mai 2012 son retrait de la course à l'investiture républicaine. Lors de son allocution devant les médias, l'ancien président de la Chambre des représentants n'a soutenu la candidature de Mitt Romney que du bout des lèvres, en laissant de nouveau entendre que l'ex-gouverneur du Massachusetts n'était peut-être pas assez conservateur.

Figure politique marquante des années 1990, reconnu pour ses déclarations-chocs, Newt Gingrich tentait un retour sur la scène politique après 10 ans d'absence.

Les républicains lui doivent le Contrat avec l'Amérique, une plateforme conservatrice que la formation avait promis d'appliquer si elle remportait une majorité aux élections de mi-mandat de 1994. L'ex-représentant de Georgie a été le fer de lance de la reconquête de la Chambre, après quatre décennies de majorité démocrate.

Son règne a été marqué par de nombreux bras de fer avec le président démocrate Bill Clinton, notamment sur des questions budgétaires. Réclamant des compressions assorties de baisses d'impôt, il a paralysé à deux reprises plusieurs services gouvernementaux.

Dans l'affaire Lewinsky, il a contribué à mener la charge pour destituer le président Clinton, accusé d'avoir menti sous serment et fait entrave à la justice en cachant sa liaison avec une jeune stagiaire.

Accusé de fraude fiscale, Newt Gingrich s'en est sorti avec une réprimande de la Chambre en 1997. L'année suivante, il a démissionné après la mauvaise performance de son parti aux élections.

« Considérer qu'un membre du Congrès peut être corrompu parce qu'il accepte de l'argent provenant du secteur privé ou de sources privées est essentiellement un argument socialiste. »

— Une citation de  Newt Gingrich, 1988

Il a depuis multiplié les conférences, collaboré avec Fox News et fondé un groupe de réflexion de droite.

Partisan d'un conservatisme économique marqué, il prône notamment des baisses d'impôts, entre autres pour les entreprises, et l'élimination de l'impôt sur les successions.

Résolument contre l'avortement, il ne soutient pas la criminalisation des médecins qui le pratiquent. Il reconnaît certains droits aux homosexuels, mais pas celui de se marier ni celui d'adopter des enfants.

Ses valeurs familiales ne sont pas appréciées de la base religieuse, avec laquelle il n'a d'ailleurs pas d'associations bien établies. Il s'est marié à trois reprises et a reconnu avoir eu deux aventures extraconjugales.

Ironiquement, l'une d'elles est survenue en pleine procédure de destitution du président Clinton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !