•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Mafia et construction : cri du coeur d'une mairesse

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dans une entrevue à Radio-Canada, la mairesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, avoue son impuissance pour empêcher des entreprises ayant des liens avec la mafia de remporter des soumissions publiques pour des contrats publics de construction.

Selon ce que Radio-Canada a appris, il y a à peine deux semaines, Construction Mirabeau, appartenant à un proche de la mafia, a remporté une soumission publique de 700 000 $ pour des réparations d'égout dans son arrondissement.

« C'est honteux, qu'on soit au courant de ça et qu'on ne puisse rien faire », soutient Mme Rouleau, mairesse d'un quartier où le développement immobilier est en pleine croissance, mais aussi un quartier où la mafia est très présente, notamment dans la construction.

Construction Mirabeau, qui appartient à Dominico Arcuri, a obtenu des contrats sur plusieurs chantiers de projets résidentiels, notamment celui de Pointe-aux-Prairies.

Selon notre compilation, Mirabeau a obtenu 24 millions de dollars de la Ville de Montréal au cours des 10 dernières années.

Un homme connu des autorités

Dominico Arcuri est bien connu des policiers. Son nom figure à une vingtaine de reprises dans les résumés d'écoute électronique de l'enquête antimafia Colisée. Il a été vu en compagnie des principaux dirigeants de la mafia, en décembre 2005, au quartier général des Rizzuto, le Consenza.

Selon la dernière édition du livre Mafia Inc, M. Arcuri est au coeur de la réorganisation de la mafia.

Malgré ses soupçons, Mme Rouleau ne peut l'empêcher d'obtenir des contrats publics lorsque sa compagnie est la plus basse soumissionnaire.

« C'est intolérable, on ne peut plus continuer. Il faut que les citoyens se réveillent. S'il faut aller dans la rue pour que ça cesse, bien allons dans la rue [...]. Il faut le dire haut et fort », soutient Mme Rouleau.

Arcuri bien entouré

Selon ce qu'a aussi appris Radio-Canada, M. Arcuri a eu plusieurs contacts avec au moins un haut fonctionnaire de Montréal, l'ingénieur Laurent Gravel, en partageant notamment des repas avec lui.

Laurent Gravel, qui conteste son congédiement, n'a pas voulu donner d'entrevue à la caméra de Radio-Canada.

Mais au téléphone, il a dit n'être qu'un bouc émissaire dans cette histoire, et qu'il ne savait pas qu'Arcuri était un proche de la mafia.

Pour la mairesse Rouleau, ce dossier n'est qu'un exemple parmi tant d'autres pour que les choses finissent par bouger.

« Vous savez qu'on a donné des dizaines de millions à Montréal de contrats au conseil de ville cette semaine, des dizaines de millions de contrats à des entreprises qui sont soupçonnées. Des dizaines de millions de contrats. [...] Où est l'enquête Marteau? Qu'ils viennent, venez et ayez aussi les outils qu'il faut pour agir! »

Mme Rouleau a décidé de parler haut et fort même si elle dit risquer gros. « Oui j'ai peur, peur des représailles. [...] Il y a des craintes oui, il y a des craintes. Est-ce que j'ai raison d'avoir peur, je le sais pas, j'espère ne pas avoir raison d'avoir peur », dit-elle.

L'ex-contrôleur de la Ville de Montréal, Pierre Reid, a remis à l'escouade Marteau certains dossiers de l'arrondissement Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, notamment celui du haut fonctionnaire Laurent Gravel qui travaille aujourd'hui pour un important promoteur immobilier de l'arrondissement : Réal Dallaire. Ce dernier a été condamné à trois ans de prison au début des années 2000 pour une vaste fraude de près d'un million de dollars dans la région d'Ottawa.

D'après un reportage d'Alain Gravel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !