•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intéresser les hommes aux bibliothèques

Affiche de la semaine des bibliothèques publiques

La 13e Semaine des biliothèques publiques vise à intéresser les hommes aux bibliothèques.

Radio-Canada

La 13e édition de la Semaine des bibliothèques publiques se tiendra du 15 au 22 octobre, et sa campagne d'abonnement, qui vise cette année la clientèle masculine, s'étendra tout au long du mois d'octobre.

Après avoir visé les adolescents l'an dernier, les hommes sont maintenant invités à redécouvrir les bibliothèques, afin d'atteindre un objectif de 100 000 nouveaux abonnés en trois ans.

Lors de la campagne, les bibliothèques seront présentées comme des institutions modernes qui peuvent s'avérer des sources importantes de documents sur divers sujets touchant cette clientèle, de la rénovation aux voyages, de la paternité aux nouvelles technologies.

Un événement artistique pour lancer la programmation

Mercredi, la Semaine des bibliothèques publiques tient un événement public à l'entrée de la Cinquième Salle de l'espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts. Le public y est invité, de 9 h à 19 h, à participer à une oeuvre interactive menée par des étudiants de l'École des arts visuels et médiatiques de l'UQAM.

L'oeuvre consiste en cinq « cellules de déchocage », lieux « de transformation et d'échanges » à l'intérieur desquels les visiteurs peuvent occuper l'espace même de la peinture. On y convie particulièrement les hommes, qui sont invités « à rompre avec le déroulement habituel d'une journée et à contrer les modèles parfois réducteurs de la masculinité véhiculés par certains médias de masse ».

Un porte-parole impliqué et coloré

Patrick Senécal, auteur de Sur le seuil et Les Sept Jours du talion, parle avec passion de la mission des bibliothèques publiques. Selon lui, beaucoup de gens qui n'y ont pas mis les pieds depuis une vingtaine d'années ont une fausse perception de ce qu'elles sont. « C'est fini, le mythe de la bibliothèque obscure, avec une vieille bibliothécaire de 75 ans qui te regarde avec un air farouche si tu marches trop fort sur le plancher », a imagé M. Senécal, en entrevue avec Annie-Soleil Proteau.

L'auteur tient à dire qu'il faut laisser le temps aux gens de redécouvrir les nouvelles bibliothèques, rénovées au cours des dernières années après de nombreux investissements publics. « On ne peut pas changer l'image d'une bibliothèque en deux ou trois ans, puis la quatrième année dire que cela ne fonctionne pas et la fermer », a-t-il précisé.

Plus de 500 activités seront tenues partout au Québec dans le cadre de la 13e Semaine des bibliothèques publiques. La programmation complète se trouve sur le site web de l'événement (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts