•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fed donne un nouveau coup de pouce à l'économie américaine

Le siège de la Fed à Washington.

Le siège de la Fed à Washington.

Photo : AFP / Brendan Hoffman

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé mercredi de nouvelles mesures de soutien à l'économie américaine, dont elle juge que la reprise reste « lente ». Ces mesures visent à faire pression sur les taux d'intérêt à long terme et à soutenir le secteur immobilier.

D'ici la fin du mois de juin 2012, la Fed compte vendre pour 400 milliards de dollars de bons du Trésor à court terme. Elle rachètera parallèlement des obligations de l'État américain avec une maturité plus longue, l'objectif de la manoeuvre étant de faire baisser les taux d'intérêt à long terme.

La banque centrale prévoit également de racheter des titres immobiliers, sans augmenter la taille actuelle de son portefeuille d'actifs, évalué à 2 850 milliards de dollars.

Maintien du taux directeur

Soulignant que la croissance économique allait rester faible, la Réserve fédérale a réaffirmé que ces taux resteront exceptionnellement bas jusqu'à la mi-2013. Elle a donc maintenu ses taux directeurs entre 0 % et 0,25 %,

La Fed a également prévenu qu'elle réinvestirait le produit de ses crédits immobiliers et d'autres actifs dans le marché des crédits immobiliers. Une stratégie qui atteste de la fragilité du marché américain de l'immobilier.

Plusieurs analystes soutiennent que le changement dans le portefeuille de la Fed n'apportera qu'une aide modeste à l'économie, en réduisant les coûts d'emprunt et possiblement en augmentant les prix des actions. D'autres estiment que le geste n'aidera en rien l'économie américaine, et pourrait même faire grimper l'inflation.

Les marchés ne sont pas convaincus

Les investisseurs ont froidement accueilli les annonces de la Fed. Ils ont en effet retenu le tableau sombre de l'économie américaine dressé par la Réserve fédérale, et non pas les nouvelles mesures de soutien présentées.

La Bourse de New York a ainsi fini en forte baisse mercredi : le Dow Jones a perdu 2,52 % et le Nasdaq 2,01 %. À Toronto, le TSX a terminé la séance en recul de 2,09 %.

En Europe, les marchés ont eux aussi réagi négativement, mais dans une moindre mesure. À Londres, le FTSE a perdu 1,40 %, tandis qu'à Paris le CAC 40 a reculé de 1,62 %. La plus forte baisse revient à la Bourse de Francfort, le DAX s'étant contracté de 2,47 %.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !