•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Arabie saoudite s'en prend à une publicité canadienne

La publicité d'Ethical Oil critique le traitement de l'Arabie saoudite envers les femmes et soutient que les Canadiens devraient acheter du pétrole « éthique » venant de « d'autres démocraties libérales ».

La publicité d'Ethical Oil critique le traitement de l'Arabie saoudite envers les femmes et soutient que les Canadiens devraient acheter du pétrole « éthique » venant de « d'autres démocraties libérales ».

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'intervention de l'Arabie saoudite pour freiner la diffusion d'une publicité canadienne critique à son égard suscite l'indignation du groupe d'intérêt à l'origine de cette démarche.

Le message publicitaire de 30 secondes, fait par Ethical Oil, soutient qu'en achetant du pétrole saoudien, les Canadiens ont « financé un État qui ne permet pas aux femmes de conduire, ni de quitter leur domicile ni de travailler sans la permission de leur mari ». La publicité soutient ensuite qu'« il y a un pétrole éthique qui provient des sables bitumineux du Canada. Le pétrole éthique. Un choix que nous devons faire. »

À propos d'Ethical Oil

Ethical Oil est un groupe d'intérêt canadien qui vise à encourager l'achat de « pétrole éthique » venant du Canada ou d'autres démocraties libérales qui respectent « les droits des femmes, des travailleurs, des peuples autochtones et autres minorités, y compris les gais et lesbiennes », par opposition à ceux qui « oppriment leurs citoyens et opèrent en secret, sans responsabilité envers les électeurs, la presse ou des systèmes judiciaires indépendants ».

Son fondateur est Alykhan Velshi, ancien directeur des communications au cabinet du ministre conservateur Jason Kenney. Il se consacre maintenant à ce nouvel organisme qui fait la promotion des idées d'Ezra Levant, auteur du livre Ethical Oil: The case for Canada's oilsands (2010), en faveur de l'exploitation des sables bitumineux canadiens. Ezra Levant, chroniqueur à Sun Media News, est reconnu pour ses positions de droite.

Ethical Oil est critiqué par plusieurs environnementalistes puisque son objectif n'est pas de réduire la consommation de pétrole, mais plutôt de favoriser l'industrie canadienne.

La publicité a été diffusée en août sur la chaîne Oprah Winfrey Network au Canada, et est maintenant sur Sun News Network, en plus de circuler sur YouTube (Nouvelle fenêtre).

De son côté, la chaîne CTV a décidé de ne pas diffuser la publicité après avoir reçu « une lettre du Royaume d'Arabie saoudite [les] informant d'un différend juridique avec Ethical Oil ».

Bell Media, propriétaire de CTV, soutient que « sur les conseils de notre département juridique, nous n'accepterons pas la commande jusqu'à ce que la question soit réglée ». L'entreprise canadienne ajoute ne pas avoir d'opinion sur le contenu du message publicitaire.

De son côté, Ethical Oil dit avoir été informé par le Bureau de la télévision du Canada que l'Arabie saoudite lui avait demandé de retirer l'approbation de la publicité en question.

Pour Alykhan Velshi, il s'agit d'« ingérence » de la part d'« une dictature étrangère qui ne comprend ni ne respecte les droits des femmes ou la liberté de parole ».

Le gouvernement, par la voix du ministre des Ressources naturelles, Joe Oliver, a réagi en début de soirée. « La liberté d'expression est une valeur canadienne centrale », a-t-il indiqué, ajoutant que les sables bitumineux constituent une ressource hautement stratégique pour le Canada.

La firme Norton Rose, qui représente l'Arabie saoudite dans cette cause, a refusé tout commentaire.

Du côté du Bureau de la télévision du Canada, la présidente Theresa Treutler n'a pas voulu commenter le cas, mais indique que les demandes de retrait d'une publicité sont rares. Mme Treutler rappelle que le rôle de la division des approbations du Bureau de la télévision du Canada est de s'assurer que les publicités soient conformes aux exigences des lignes directrices sur différents volets, comme la violence, la sexualité et le langage, et non sur la légalité d'une publicité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

National