•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mais où tombera le satellite?

L'Upper Atmosphere Research Satellite

Impression artistique du Upper Atmosphere Research Satellite

Photo : NASA

Radio-Canada

Un satellite désuet américain doit retomber sur la Terre vendredi, et la NASA ignore toujours la région où des débris pourraient atteindre le sol.

L'agence spatiale précise que le danger pour la population est « infime », puisqu'une grande partie de l'engin devrait se désintégrer au moment de son entrée dans l'atmosphère.

La NASA évalue à 1 sur 3200 les risques qu'un débris tue quelqu'un.

La NASA soutient que 26 morceaux pourraient résister au voyage de retour, ce qui représente quelque 530 kg de débris.

Ces fragments tomberont, selon l'agence, « quelque part » entre 57 degrés de latitude nord et 57 degrés de latitude sud. Cela correspond à la vaste majorité de la surface terrestre.

L'Upper Atmosphere Research Satellite (UARS) a été mis en orbite en 1991 par la navette Discovery pour étudier la haute atmosphère. L'engin avait été abandonné dans l'espace par la NASA en 2005.

D'un poids de plus de 5,5 tonnes et mesurant 10 mètres, l'UARS est le plus gros satellite à retomber sur la planète depuis le 3 novembre 1979, date à laquelle Pegasus 2, près de deux fois plus gros, est rentré dans l'atmosphère.

L'Agence spatiale canadienne avait fourni quelques instruments de l'UARS.

Le saviez-vous?

Les humains occupent moins de 10 % de la surface de la Terre.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Associated Press

Science