•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avenir du centre-ville de Winnipeg : plus de policiers et de transports en commun

Le chef du Parti libéral, Jon Gerrard, le chef du Parti conservateur Hugh McFadyen et Gord Mackintosh du Nouveau Parti démocratique discutaient de l'avenir du centre-ville de Winnipeg hier soir à la Place Portage

Le chef du Parti libéral, Jon Gerrard, le chef du Parti conservateur Hugh McFadyen et Gord Mackintosh du Nouveau Parti démocratique discutaient de l'avenir du centre-ville de Winnipeg hier soir à la Place Portage

Photo : Philippe Dion

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les problèmes de criminalité étaient au coeur du débat politique sur l'avenir du centre-ville de Winnipeg, lundi soir. Les représentants de tous les partis politiques ont présenté leurs solutions à la centaine d'électeurs rassemblés à la Place Portage.

Gord Mackintosh du Nouveau Parti démocratique a rappelé la promesse de son parti d'embaucher 50 nouveaux policiers à Winnipeg. Selon lui, cette présence policière est nécessaire pour rendre le centre-ville plus sécuritaire.

Le chef du Parti conservateur, Hugh McFadyen, croit que le problème de criminalité empêche le centre-ville de se développer. « Les gens doivent se sentir en sécurité pour être attirés au centre-ville . » Il a ajouté qu'il comprend leur peur et qu'il est pour une plus grande présence policière au centre-ville.

De leur côté, les libéraux misent sur le transport en commun rapide pour rendre le centre-ville plus accueillant. « Le transport en commun encourage le développement résidentiel et le développement commercial », a affirmé le chef des libéraux, Jon Gerrard.

Opinion des verts

Le Parti vert n'était pas invité à la discussion, mais son chef James Beddome a pris la parole comme membre de l'auditoire, pour s'exprimer sur la question. Il croit qu'il faut augmenter la densité de population au centre-ville pour éviter l'étalement urbain. Il est pour la stratégie de transport rapide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !