•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La STM présente ses nouvelles rames de métro

Nouvelles rames

Représentation des nouvelles rames du métro de Montréal.

Radio-Canada

La Société de transport de Montréal a présenté mardi matin la maquette grandeur réelle d'une des nouvelles voitures qui remplaceront graduellement les wagons du métro de Montréal à partir de 2014.

Dans ces nouveaux wagons modernes aux lignes épurées, les voyageurs devraient bénéficier de plus d'espace, de fenêtres plus grandes et, surtout, de passerelles qui permettront de passer d'un wagon à l'autre pendant que le train est en marche.

Les nouvelles rames, qui seront toutes équipées de caméras de sécurité, seront aussi dotées d'un système de ventilation plus performant que dans les wagons actuels, où il fait parfois très chaud l'été.

Les loges des opérateurs, elles, seront nettement plus spacieuses et équipées d'instruments informatiques performants.

Intérieur des nouveaux wagons du métro de MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Photo : Société de transport de Montréal

Selon la Société de transport de Montréal, qui a commandé 468 nouvelles rames de métro au consortium Bombardier-Alstom au prix de 1,2 milliard de dollars, les échéanciers prévus sont jusqu'ici respectés pour la livraison des nouveaux wagons du métro.

« Nous allons recevoir entre le printemps et l'automne 2013 les voitures test et on va recevoir au cours de 2014 les rames opérationnelles service client », a expliqué Michel Labrecque.

La Société de transport de Montréal a signé officiellement le contrat de commande de ces nouveaux wagons le 22 octobre 2010, soit avec quatre ans de retard en raison notamment de la contestation judiciaire du constructeur Alstom, qui s'était élevé à l'époque contre l'attribution du contrat sans appel d'offres au constructeur Bombardier.

Métro de MontréalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'intérieur des nouvelles rames du métro de Montréal.

Économie