•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte-Nord : les Innus de Pessamit manifestent contre Hydro-Québec

Innus de Pessamit
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des Innus de Pessamit tiennent une vigile à l'entrée de leur réserve pour empêcher les agents de recouvrement d'Hydro-Québec d'y pénétrer.

Ils entendent s'opposer à toute procédure que la société d'État voudrait entreprendre contre ses clients de Pessamit, qui se trouvent en défaut de paiement. Les manifestants demandent également à leurs concitoyens de ne plus payer Hydro-Québec, tant que la communauté n'aura pas été compensée pour l'aménagement des rivières Outardes et Manicouagan.

« On ne doit pas payer d'hydroélectricité, quand on sait qu'Hydro Québec produit 10 000 mégawatts de notre Nitassinan. »

— Une citation de  Le porte-parole d'Innu Power, Arthur Picard

Regroupé sous le nom d'Innu Power, les Innus qui veillent à l'entrée de Pessamit sont les mêmes qui ont érigé un campement symbolique contre le Plan Nord, au début de l'été.

Le passé toujours d'actualité

« Hydro-Québec doit de gros montants à la communauté de Pessamit, ajoute Arthur Picard. On ne doit plus tolérer qu'ils viennent collecter nos gens directement à la communauté. »

Hydro-Québec tire le quart de sa production des complexes Manic-Outardes et Bersimis, deux aménagements qui ont profondément bouleversé les activités traditionnelles des Innus de Pessamit.

Les Cris de la Baie James ont touché des centaines de millions de dollars de compensation pour des aménagements semblables, alors que la communauté de Pessamit n'a reçu que 200 000$ au début des années 70.

Innu Power prétend que c'est par principe que certains d'entre eux ne paient pas leurs factures d'électricité. « Ils boycottent un peu Hydro-Québec en ne payant pas leur compte, poursuit Arthur Picard. Je pense que c'est à Hydro Québec de payer ses comptes aujourd'hui. »

Hydro-Québec précise qu'aucune opération de recouvrement ou d'interruption de service à Pessamit n'a été prévue cette semaine, ni dans les mois à venir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec