•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pont Mercier : des niveaux de corrosion préoccupants, selon les rapports d'inspection

Pont Honoré-Mercier

Le pont Honoré-Mercier en 1998

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre des Transports du Québec, Pierre Moreau, a annoncé lundi la publication de tous les rapports d'inspection de la structure du pont Honoré-Mercier, dont certaines pièces étaient dans un état de détérioration préoccupant, selon certains documents.

Les rapports d'inspection qui ont été mis en ligne sur le site du ministère des Transports portent sur des examens de la structure du pont Mercier effectués en 2007, 2008, 2009 ainsi qu'en 2011.

Dans le rapport d'inspection de 2011, on apprend que plusieurs pièces de la structure d'acier du pont Honoré-Mercier étaient affaiblies par un niveau de corrosion avancé, ceci dans une portion du pont qui date des années 30.

Un degré de corrosion qualifié par les inspecteurs « d'important » à « très important » dans certains cas. Dans leur rapport, les inspecteurs font notamment état de pièces d'acier qui s'effritent ou se déforment sous l'effet de la rouille, et de morceaux d'acier littéralement percés par la rouille.

En tout 346 pièces de la structure ont retenu l'attention des ingénieurs, dont 86 ont reçu la cote 1, qui signifie dans le jargon des inspecteurs « incapable de faire le travail ».

Le ministère affirme avoir pris les mesures qui s'imposent

En conférence de presse lundi, le ministre Moreau a assuré que les travaux de restauration et d'entretien de la structure d'acier du pont se poursuivaient normalement et que son ministère s'était donné comme objectif de rouvrir complètement la structure en direction de Châteauguay d'ici le mois de décembre prochain.

« Les priorités d'intervention identifiées dans les rapports d'inspection ont été intégrées aux contrats de réfection du pont [Mercier] qui étaient déjà en cours », a précisé le ministre Moreau.

L'information sur l'état de milliers de structures routières disponible en octobre

Outre le rapport d'inspection sur l'état du pont Honoré-Mercier, le ministre des Transports a également annoncé que les rapports d'inspection et les recommandations des ingénieurs sur l'état de 5200 structures routières gérées par le gouvernement du Québec seront bientôt disponibles sur Internet.

Selon le ministre Moreau, qui affirme faire de la transparence au ministère des Transports une priorité, ces milliers de documents seront accessibles au public sur le site Internet de son ministère à la fin d'octobre.

Les rapports d'inspection pourront être consultés librement dans la section « Rapport d'inspection générale des structures » du site principal du ministère des Transports du Québec sous l'onglet « Ponts et routes ».

Outre les rapports d'inspection, les internautes y trouveront aussi une fiche descriptive pour chacune des structures ainsi qu'un indice de son état.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !