•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saisie record de chiens maltraités en Outaouais

Un des chiens présents dans le chenil insalubre de l'Outaouais

Un des chiens présents dans le chenil insalubre de l'Outaouais

Photo : Humane Society

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des agents du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) ont procédé vendredi à une saisie record dans un chenil insalubre de l'Outaouais, où 527 chiens vivaient dans des conditions précaires.

Les animaux, dont plusieurs auraient subi de mauvais traitements et présenteraient des problèmes de malnutrition et de santé, ont été transférés vers un refuge d'urgence créé pour l'occasion, où ils reçoivent les soins de santé appropriés.

La SPCA de l'Outaouais avait ce chenil dans la mire depuis des années, mais ce n'est que vendredi matin que les inspecteurs du MAPAQ ont précédé à la saisie, la plus importante du genre réalisée au Québec.

Devant l'ampleur de la tâche, le MAPAQ a demandé l'aide des sociétés de protection des animaux, d'Anima-Québec et de la Humane Society International Canada.

Une dizaine de vétérinaires étaient également sur place pour soigner les animaux.

« C'est certainement l'une des plus grandes opérations jamais faites au Canada », a déclaré Lauren Scott, une porte-parole de la Humane Society, qui s'est rendue sur place.

Il s'agit aussi des pires conditions que nous avons vues à ce jour. Personnellement, je peux dire que j'ai trouvé navrant de voir ce que ces chiens ont enduré.

Lauren Scott, porte-parole de la Humane Society

Certains chiens souffraient notamment de problèmes respiratoires et de peau. Des avortements ont également été pratiqués sur des femelles.

Aucune accusation n'a encore été portée contre le propriétaire du chenil, dont le nom n'a pas été dévoilé.

Anima-Québec a la garde des animaux jusqu'à ce qu'un juge décide si les animaux seront remis au propriétaire ou placés en adoption.

L'incident est le dernier d'une série de cas de maltraitance animale au Québec dans les dernières années.

La province a longtemps été considérée comme la capitale des usines à chiots en Amérique du Nord, avec environ 800 opérations d'élevage non réglementé à Montréal seulement.

Au printemps dernier, Radio-Canada avait diffusé un reportage sur la fourrière Le Berger blanc, où plusieurs cas de cruauté animale ont été signalés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !