•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Côte-Nord : le nombre d'avocats diminue en région

Justice
Radio-Canada

Le nombre d'avocats est en baisse sur la Côte-Nord, ce qui fait craindre une diminution de l'accessibilité aux tribunaux pour les citoyens de la région.

Il est de plus en plus difficile d'attirer en région les jeunes diplômés, qui sont souvent sollicités par les cabinets des grands centres. La relève préoccupe le bâtonnier de la Côte-Nord, Me Hubert Besnier.

On constate qu'il y a un problème de recrutement. On a déjà été 112 avocats sur la Côte-Nord. Maintenant, on est 95.

Le bâtonnier de la Côte-Nord, Me Hubert Besnier

Me Besnier note un exode progressif des grandes causes vers Québec ou Montréal, ce qui pénalise la clientèle régionale. « Il peut y avoir une certaine logique sur le plan financier, mais il reste que les citoyens de la Côte-Nord ont droit à la même qualité de justice, dit-il. Ils ont le droit d'être entendus dans leur district judiciaire, comme les autres citoyens au Québec. »

À la recherche de solutions

Un projet-pilote tente d'établir un pont entre les centres de formation de l'École du Barreau et les régions. « On va rencontrer les jeunes pour leur parler de la dynamique de pratiquer en région, explique le vice-président de l'Association des avocats et avocates de province, Me Miville Tremblay. Tout ça, dans une vision gagnante-gagnante, c'est-à-dire, que ces jeunes aient du travail et que la justice soit accessible. »

Me Tremblay déplore lui aussi la centralisation des services judiciaires vers les grands centres. Il croit que ces services devraient plutôt suivre le développement économique de la Côte-Nord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Justice