•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver fête les 40 ans de Greenpeace

Le logo du Rainbow Warrior III

Le logo du nouveau navire de Greenpeace, baptisé Rainbow Warrior III.

Photo : AFP / CAROLINE SEIDEL

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le 15 septembre 1971, un petit groupe d'irréductibles écologistes prenait la mer depuis le port de Vancouver afin d'empêcher les États-Unis de réaliser des essais nucléaires en Alaska. Malgré leurs faibles moyens, ils obtiendront gain de cause.

Quarante plus tard, le petit groupe s'est agrandi - il compte à présent 3 millions de membres - et son nom, Greenpeace, est connu et reconnu aux quatre coins du globe. La ville de Vancouver, qui a vu naître l'organisme voué à la défense de l'environnement, lui rend hommage en fêtant en grandes pompes son quarantième anniversaire.

Une première manifestation a eu lieu jeudi à proximité du Musée maritime. En présence du directeur général de Greenpeace International, Kumi Naidoo, et de plusieurs membres fondateurs de l'organisation, le maire de Vancouver Gregor Robertson a donné le coup d'envoi des festivités en proclamant le 15 septembre « Journée Greenpeace ».

Une Québécoise et une Albertaine sur le devant de la scène

Deux femmes - une Québécoise, Seychelle Cloutier-Collard, et une Albertaine, Melina Laboucan-Massimo - seront également à l'honneur à l'occasion du lancement du premier navire spécialement conçu pour les campagnes environnementales, le Rainbow Warrior III.

« Des communautés innombrables doivent dans le monde entier une dette de gratitude à nos premiers militants du Rainbow Warrior, à leur vision, à leur ténacité et à leur motivation », a affirmé Kumi Naidoo. « Leur inspiration est devenue une organisation globale consacrée à la protection et la préservation de notre environnement et prouve comment un petit groupe de personnes peut changer le monde. Aujourd'hui, nous invitons les gens de partout à nous rejoindre dans ce travail pour un avenir vert et pacifique ».

La Montréalaise Seychelle Cloutier-Collard sera l'une des premières membres de l'équipage du Rainbow Warrior III. Signe du destin, cette militante est née le même jour que Greenpeace. Elle est l'une des neuf marins formant le New Hands on Deck, la relève de l'équipage visant à promouvoir la diversité, le dynamisme et la vision de l'organisme.

Militante pour la campagne Climat et énergie de Greenpeace, et membre de la nation crie, Melina Laboucan-Massimo sera elle la marraine du nouveau vaisseau. Elle aura l'honneur de baptiser le nouveau Rainbow Warrior III lors de son lancement le 14 octobre au chantier naval de Bremen, en Allemagne.

Initiation à la désobeissance civile

Samedi, le public est invité à participer au Festival Rainbow Warrior, du nom du premier navire de Greenpeace, coulé en 1985 par les services secrets français dans la baie d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. Ce festival, dont l'entrée est gratuite, se déroulera sur la plage Jericho Beach, de 11 h à 18 h.

Sur place, en plus des concerts, des conférences et des ateliers sur les campagnes de sensibilisation passées et futures de l'ONG, les bénévoles de l'organisation enseigneront les rudiments de la désobéissance civile. Ils donneront aussi les ficelles pour organiser des opérations coup de poing ou des campagnes de communication, deux disciplines parfaitement maitrisées par les militants de Greenpeace.

L'organisme profitera de cette journée pour lancer son nouveau navire, le Rainbow Warrior III.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !