•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat : les trois principaux partis présentent des promesses similaires

Les chefs des trois principaux partis ont débattu de la santé et de la criminalité mercredi soir au CCFM.

Les chefs des trois principaux partis ont débattu de la santé et de la criminalité mercredi soir au CCFM.

Photo : Philippe Dion

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les chefs des partis néo-démocrate, conservateur et libéral promettent plus d'infirmières, de policiers et d'activités pour les jeunes, et la liste de similitudes entre les programmes électoraux est longue.

La ressemblance entre les promesses de Greg Selinger, Hugh McFadyen et Jon Gerrard s'est faite plus nette lors d'un débat mercredi soir au Centre culturel franco-manitobain.

« Au hockey, je suis droitier, mais je joue au centre ». Avec cette boutade, le chef libéral, Jon Gerrard, a résumé la stratégie des trois chefs des principaux partis dans cette campagne électorale.

Ils ont tous les trois fait des promesses très similaires en matière de santé et de diminution de la criminalité.

Comme le débat était organisé par l'Association d'agents immobiliers de Winnipeg, une partie était réservée aux questions ayant trait à la propriété. Des propriétaires réclament notamment une diminution du poids des impôts fonciers dans le financement du système scolaire. Les trois chefs ont promis d'y travailler, à des degrés divers.

Le conservateur Hugh McFadyen a déclaré vouloir viser cet objectif, mais n'a pas voulu s'y engager afin de s'assurer de pouvoir respecter ses promesses et éviter les compressions budgétaires.

À la préoccupation des prix sans cesse à la hausse des maisons, son adversaire néo-démocrate, Greg Selinger, trouve la solution dans les forces du marché. Selon lui, il faut octroyer des permis de construire sur de nouveaux terrains pour augmenter l'offre et faire diminuer les prix.

Jon Gerrard estime pour sa part qu'un transport en commun mieux développé stimulerait la construction. Quant à Hugh McFadyen, il compte diminuer les impôts reliés à l'achat d'une maison et offrir un crédit d'impôt pour la rénovation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !