•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bixis bientôt dans les rues de New York

Une station Bixi à Montréal

Bixis

Photo : Luc Lavigne

Radio-Canada

Le concept de vélos en libre-service Bixi fera son apparition l'été prochain dans les rues de New York.

La société montréalaise qui exploite les Bixi fournira 10 000 bicyclettes de type Bixi à la firme américaine Alta Bicycle Share pour la mise en place d'un système de vélo en libre-service à New York l'an prochain. Ces bicyclettes seront réparties dans un vaste réseau de 600 stations aménagées à travers la ville.

« Bravo pour Montréal et bravo pour la reconnaissance internationale du Bixi. C'est un grand sentiment de fierté », a déclaré le maire de la Ville de Montréal, Gérald Tremblay, lors d'un point de presse tenu mercredi après-midi.

La prochaine étape sera de finaliser le contrat et de dénicher un fournisseur, mais selon le maire Tremblay, « on se bouscule aux portes pour financer ces vélos à New York ».

Le président-directeur général de la Société de vélos en libre-service, Roger Plamondon, affirme aussi que plusieurs commanditaires se sont déjà montrés intéressés.

« Ça cadre vraiment dans notre plan d'affaires. On a toujours dit que la vente du Bixi à l'international ferait en sorte que l'on continuerait le développement et que cela apporterait des bénéfices à Montréal », a-t-il indiqué.

Le centre d'appel pour New York, le service après-vente et la gestion des commanditaires seront coordonnés à partir de Montréal.

Ce sont vraiment de bonnes nouvelles pour les Montréalais et les Québécois. Bixi est et demeure le meilleur service de vélos en libre-service au monde.

Roger Plamondon, PDG de la Société de vélos en libre-service

Interrogé sur les retombées économiques que représente cette annonce pour la Ville de Montréal, le maire Tremblay a parlé de plusieurs millions de dollars. « Quand on aura finalisé les ententes, on rendra les retombées économiques pour Montréal publiques », s'est-il contenté de dire.

Il n'a donc pas été en mesure d'indiquer si ces retombées combleraient le déficit d'exploitation de la Société de vélos en libre-service.

Gestion des bixis sévèrement critiquée

En juin dernier, le vérificateur général de la Ville de Montréal rendait son rapport portant sur les finances de la société qui gère les vélos en libre-service Bixi. Jacques Bergeron affirmait que des règles élémentaires en matière de gestion ont été négligées et que la Ville de Montréal avait fait preuve d'inertie dans le dossier. Il a notamment recommandé un resserrement des règles à cet égard.

Autres bonnes nouvelles pour Bixi

En plus de New York, le maire Tremblay a annoncé que la Ville de Chattanooga, au Tennessee, a fait l'acquisition de 300 vélos en libre-service Bixi. La Ville de Washington a aussi annoncé qu'elle ajoutera 300 vélos à ceux qu'elle exploite depuis 2010. La Ville de Londres a également décidé d'acheter 2600 vélos supplémentaires.

Enfin, la municipalité de Minneapolis, au Minnesota, achètera 500 bicyclettes supplémentaires.

Avec les informations de New York Times

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société