•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une voix réclame la destitution du père Donat Gionet dans la Péninsule acadienne

Église
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Joseph Lanteigne, un coprésident du comité pastoral de Saint-Léolin, au Nouveau-Brunswick, juge que le Diocèse de Bathurst devrait démettre de ses fonctions le père Donat Gionet pour ses propos rigoristes.

Dans des sermons, le père Donat Gionet a critiqué le mode de vie des homosexuels, des personnes vivant en concubinage et des femmes qui ont subi un avortement. Il se défend en disant qu'il ne fait que respecter les décrets de Rome.

Joseph Lanteigne s'explique mal le silence du Diocèse de Bathurst à ce sujet. Il croit savoir que les autorités diocésaines sont bien au fait de la controverse suscitée par ces sermons, prononcés les 20 et 21 août dernier.

Même s'il est maire de Saint-Léolin, c'est en tant que paroissien que Joseph Lanteigne veut s'exprimer. « Le Diocèse doit le démettre de ses fonctions », dit-il.

Joseph Lanteigne, qui revient tout juste d'un voyage, affirme qu'il continue de recevoir des commentaires sur cette controverse, de vive voix ou par téléphone.

« Il avait attaqué beaucoup de gens à l'intérieur de l'Église. Aujourd'hui, les gens, il y en a qui vivent des séparations, il y a des [familles] monoparentales, et il y a un grand manque de respect envers le peu de gens qui se dirigent dans nos églises », souligne M. Lanteigne.

Selon Pierre Marin-Boucher, professeur de science religieuse à l'Université de Moncton, le catéchisme stipule que les comportements homosexuels ne sont pas compatibles avec les grands principes de l'Église catholique. « Par contre, ce qui est dit là, c'est qu'il faut accueillir les homosexuels. Donc, elle aborde ça avec beaucoup de sollicitude », précise M. Marin-Boucher.

Cela n'empêche pas Joseph Lanteigne d'entreprendre une profonde réflexion. « Qu'est-ce que je fais dans cette Église? Je me suis dit que ma foi est plus grande que ça », conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie