•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

McFadyen : votez NPD et vous paierez plus d'impôts

Le chef des conservateurs, Hugh McFadyen, prononcent un discours devant la Chambre de commerce du Manitoba mardi dans un hôtel du centre-ville de Winnipeg

Le chef des conservateurs, Hugh McFadyen, prononcent un discours devant la Chambre de commerce du Manitoba mardi dans un hôtel du centre-ville de Winnipeg

Photo : Jeff Stapleton (CBC)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Parti conservateur a affirmé que s'il est élu les Manitobains n'auront pas à subir de hausses d'impôts.

Hugh McFadyen a fait cette promesse dans un discours, mardi matin, devant une centaine d'hommes d'affaires lors d'un déjeuner de la Chambre de commerce du Manitoba dans un hôtel du centre-ville de Winnipeg.

Hugh McFadyen a accusé le chef du NPD de faire des promesses qui empêcheront les néo-démocrates d'éliminer d'ici 2014 le déficit manitobain, comme le prévoit leur plateforme électorale.

Les conservateurs ont quant à eux promis d'équilibrer le budget de la province en 2018, sans hausser les impôts.

Hugh McFadyen a dit qu'il préférait se donner des buts plus réalistes pour rembourser la dette de la province et ainsi ne pas alourdir le fardeau fiscal des Manitobains.

Le chef des conservateurs a aussi profité de l'événement pour marteler à nouveau les grands thèmes de la campagne de son parti, comme l'offre de crédits d'impôt pour les familles et son opposition à l'intention des néo-démocrates de déménager le tracé de la ligne de transmission Bipole 3.

Le président de la Chambre de commerce du Manitoba, Graham Starmer, croit que les chefs de parti commencent à transmettre leur vision pour l'avenir de la province, mais qu'ils manquent d'audace.

Grahan Starmer aimerait particulièrement savoir quelle sera la vision pour le système d'hydroélectricité public. Aucun parti n'a vraiment approfondi la question jusqu'ici, selon lui.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !