•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

11 septembre 2001 : les Québécois solidaires

Jean Charest dévoile une plaque commémorative à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001

Jean Charest dévoile une plaque commémorative à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le premier ministre Jean Charest a dévoilé, dimanche matin, une plaque commémorative à la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre 2001, au Centre de commerce mondial de Montréal, l'équivalent québécois du World Trade Center de New York.

La plaque réaffirme également les liens d'attachement du Québec au peuple américain et à ses valeurs de liberté et de démocratie.

« Aujoud'hui, le devoir de mémoire que nous avons est d'abord pour les victimes, mais c'est également un appel à la paix et à la tolérance. »

— Une citation de  Jean Charest

Le choix de l'emplacement de la plaque n'est pas anodin, a expliqué M. Charest. « Les tours qui ont été attaquées évoquaient le commerce international, comme le centre ici », ajoutant que le commerce est « un symbole de liberté au sens le plus noble du terme et [qu'il] évoque notre humanisme. »

Jean Charest a profité des commémorations pour remercier les Montréalais, les Québécois et les Canadiens pour leur soutien après les attentats, ajoutant que les Américains leur en seront éternellement reconnaissants.

Il a rappelé, notamment, que de nombreux pompiers et secouristes québécois se sont rendus sur les lieux du drame pour offrir leur aide.

Le consul général adjoint des États-Unis à Montréal, Scott Boswell, qui a également participé à la cérémonie, a pour sa part remercié les Canadiens et les Québécois pour leur collaboration lors de la tragédie. « Ils ont ouvert leurs aéroports et leurs bras, leurs maisons et leurs coeurs aux Américains affectés par les attentats », a-t-il affirmé.

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, était aussi présent. Ce dernier a déclaré, samedi, que les Montréalais ont un devoir de mémoire envers tous ceux qui ont disparu ou souffert lors de cette tragédie. « Nous avons également la responsabilité de travailler à la construction d'un monde où plus jamais il n'y aura de tragédies comme celles du 11 septembre, où l'on pourra vivre en paix, dans le respect de chacun et où l'on pourra construire un monde meilleur », a-t-il dit.

Une cérémonie pour marquer le 10e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 a également eu lieu à l'église St-James, à Montréal. Plusieurs dizaines de personnes s'y étaient spontanément rassemblées quelques jours après l'attentat. Plusieurs personnes ont une fois de plus répondu à l'appel, comme c'est le cas chaque année.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !