•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inondations font leur entrée dans la campagne électorale

Le chef du Parti libéral du Manitoba Jon Gerrard en campagne électorale.

Le chef du Parti libéral du Manitoba Jon Gerrard en campagne électorale.

Photo : PC/Jeff De Booy

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

S'il remporte les élections provinciales, le chef du Parti libéral du Manitoba, Jon Gerrard, promet d'investir 20 millions de dollars pour lutter contre les inondations.

Il en a fait l'annonce samedi lors de son passage à Brandon et à Portage-la-Prairie. L'investissement servira notamment à mieux gérer les ressources hydriques, à protéger les secteurs inondables et à améliorer le système de digues érigé le long de South Tobacco Creek Watershed.

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la province, Greg Selinger, avait quant à lui déjà indiqué qu'il ne voulait pas politiser la situation des victimes des inondations.

Certains résidents et propriétaires de chalets situés aux abords du lac Manitoba estiment toutefois que les partis politiques ne se soucient pas assez de leur situation et que le thème des inondations n'est pas assez discuté depuis le début de la campagne.

Ils soulignent qu'il s'agit d'un enjeu électoral important puisque les inondations ont un impact sur la vie de centaines de Manitobains.

Les libéraux, les conservateurs et les néo-démocrates doivent participer à un débat lundi à Brandon. Les observateurs s'attendent à ce que les trois partis politiques dévoilent leur solution pour lutter contre les inondations, qui ont coûté jusqu'à maintenant 750 millions de dollars aux autorités. Le Manitoba devrait partager la facture à hauteur de 150 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !