•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD promet 60 M$ au Collège Red River et le PC 5 M$ aux centres communautaires

Le chef du NPD, Greg Selinger, s'est rendu jeudi au Collège Red River sur Notre Dame à Winnipeg.

Le chef du NPD, Greg Selinger, s'est rendu jeudi au Collège Red River sur Notre Dame à Winnipeg.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au troisième jour de campagne officielle, les partis politiques lancés dans la course font la surenchère de promesses.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Greg Selinger a annoncé jeudi un investissement de 60 millions de dollars pour la création d'un nouveau pavillon des métiers spécialisés au Collège Red River, et de 4 millions de dollars supplémentaires qui seraient investis dans les collèges ruraux.

Ce nouveau centre coûterait au total 176 millions de dollars et attirerait 1000 nouveaux étudiants par an, selon la directrice du collège, Stephanie Forsyth. M. Selinger n'a pas précisé si un gouvernement néo-démocrate octroierait les 116 millions de dollars restants.

Lutter contre les gangs de rue

De leur côté, les conservateurs ont précisé leur stratégie pour contrer les gangs de rues. Ils entendent octroyer 5 millions de dollars supplémentaires par année aux centres communautaires de la province afin qu'ils aient plus de moyens pour occuper les jeunes et les sortir de la rue.

Le chef du Parti conservateur, Hugh McFadyen, se dit toutefois conscient que ce montant n'est qu'un pas dans la bonne direction.

Si son parti l'emporte, il devra composer avec un lourd déficit budgétaire laissé par le NPD, selon M. McFadyen. Son parti doit donc faire des promesses moins coûteuses pour s'assurer de pouvoir les respecter, estime-t-il.

S'attaquer au décrochage

Quant au Parti libéral, il a promis de faire en sorte que les jeunes fréquentent plus longtemps l'école en embauchant plus d'agents de fréquentation scolaire. Un gouvernement libéral dépenserait 3 millions de dollars supplémentaires par année pour combler le manque de travailleurs, a indiqué jeudi le chef du parti, Jon Gerrard.

Cet argent serait suffisant pour doubler le nombre d'agents de fréquentation scolaire dans les quartiers déshérités de Winnipeg et d'autres secteurs où le taux d'absentéisme et de décrochage est très élevé.

Les libéraux accusent par ailleurs le NPD de cacher les taux de décrochage scolaire. Selon eux, ce taux pourrait atteindre 50 % dans les quartiers les plus pauvres.

Campagne publicitaire du NPD

Les néo-démocrates en ont également profité pour lancer jeudi une nouvelle campagne publicitaire. L'une des deux publicités télévisuelles représente une attaque contre Hugh McFadyen, rappelant son travail pour l'ancien premier ministre conservateur Gary Filmon lors d'une période de compressions et de privatisations.

Même si ces événements sont survenus il y a plus de 11 ans, la candidate néo-démocrate dans Fort Rouge, Jennifer Howard, estime que l'accusation est encore pertinente. Selon elle, ce n'est pas de l'histoire ancienne, mais il s'agit là de la philosophie de Hugh McFadyen.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !