•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD promet aux Manitobains les services les plus abordables au pays

Le premier ministre du Manitoba Greg Selinger (ici avec Jennifer Still) promet les services les plus abordables au Canada aux Manitobains.

Le premier ministre du Manitoba Greg Selinger (ici avec Jennifer Still) promet les services les plus abordables au Canada aux Manitobains.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

S'il est reconduit au pouvoir, le chef néo-démocrate Greg Selinger promet que les Manitobains auront les prix les moins chers au pays pour certains services, dont l'électricité, le chauffage et l'assurance automobile.

Mercredi, Greg Selinger a proposé de créer un fonds spécial pour les corporations de la Couronne du Manitoba, qui permettrait de subventionner les tarifs s'ils devenaient trop élevés.

Une entité indépendante du gouvernement comparerait le coût annuel des autres provinces afin d'assurer que les taux restent toujours les plus bas au Manitoba.

Le premier ministre en a profité pour accuser le Parti conservateur de vouloir secrètement privatiser Hydro Manitoba et la Société d'assurance publique, en dépit du fait que son chef, Hugh McFadyen, a déclaré maintes fois qu'il n'était pas intéressé par la privatisation des sociétés publiques.

Cette nouvelle proposition de Greg Selinger ne fait pas cependant pas l'unanimité. La Chambre de commerce du Manitoba affirme que la population ne recherche pas de bas prix pour leurs services, mais plutôt des perspectives d'emploi et un essor de l'économie.

Selon l'organisme, le gouvernement devrait plutôt s'assurer de recevoir des dividendes d'Hydro Manitoba et de planifier une stratégie pour créer des entreprises et attirer des sièges sociaux dans la province.

Les libéraux s'attaquent à la criminalité

Mercredi, le Parti libéral du Manitoba y est allé aussi de ses promesses. Son chef Jon Gerrard a déclaré qu'il allait diminuer le taux de criminalité en améliorant les programmes de traitement de la toxicomanie.

Selon lui, la plupart des personnes arrêtées pour crimes violents obtiennent un résultat positif pour l'utilisation de la drogue, et aborder cette question permettrait de réduire la criminalité.

Les libéraux se sont également attaqués au Parti conservateur, qui a également manifesté son intention de réduire la criminalité dans la province. Jon Gerrard a accusé les conservateurs de vouloir faire augmenter le nombre de prisons et de détenus, au lieu de prévenir le crime.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !