•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Procès Moubarak : le chef du pouvoir militaire appelé à témoigner

Le général Tantaoui dirige le Conseil suprême des froces armées.

Le général Tantaoui dirige le Conseil suprême des froces armées.

Photo : AFP / Khaled Desouki

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2011 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maréchal Mohammed Hussein Tantaoui, ex-homme fort du régime d'Hosni Moubarak et actuel chef du Conseil suprême des forces armées, devra témoigner au procès du président déchu.

Le juge Ahmed Refaat a annoncé mercredi que Tantaoui, qui a été ministre de la Défense d'Hosni Moubarak pendant 20 ans, a été convoqué pour témoigner à huis clos le 11 septembre.

À titre de chef du Conseil suprême des forces armées, l'instance assurant l'intérim à la tête de l'Égypte, le maréchal Tantaoui est présentement à la tête de l'État égyptien.

Deux autres témoins très importants sont également attendus au procès d'Hosni Moubarak la semaine prochaine : Omar Souleïmane, l'ancien chef des services secrets, nommé vice-président en janvier dernier pour tenter de calmer les manifestants, et Sami Enan, chef d'état-major de l'armée nommé par le raïs.

M. Souleimane a déjà affirmé que Moubarak avait « parfaitement connaissance de chaque balle tirée » lors des émeutes de l'hiver dernier.

Un témoin au procès de Moubarak emprisonné pour faux témoignage

Par ailleurs, un témoin de la défense, le commandant Mohammed Abdel-Hakim, a été mis en examen et emprisonné mercredi pour faux témoignage alors qu'il témoignait au procès d'Hosni Moubarak.

Le président déchu Hosni Moubarak est emmené à son procès sur une civière, le 7 septembre 2011.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

le président déchu Hosni Moubarak est emmené à son procès sur une civière, le 7 septembre 2011.

Photo : AFP

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !